BILLY CHINNOCK parti en mars dernier dans une indifférence française totale…

 

Aujourd’hui encore, je vais vous parler d’un artiste américain, auteur, compositeur, interprète, musicien qui nous a quitté le 7 mars 2014, à l’âge de 59 ans, dans la plus grande indifférence des journeaux musicaux français. Je serais tenté de dire, comme d’habitude…

chinnok

 

Né à Newark, dans le New Jersey le 12 novembre 1947, BILLI CHINNOCK fut l’un des membres fondateurs de la scène musicale d’Asbury Park et de la côte de Jersey dans les années 60, dans laquelle s’illustrera un ami à lui appelé Bruce Springsteen.  En 1967 il forme un groupe dans lequel on trouve Danny Federici aux claviers et Vini Lopez à la batterie. Leur premier 45 tours est un succès dans le New Jersey, et le groupe au sein duquel est arrivé Gary Talent donne de nombreux concerts dans de petits clubs de Freehold, Middletown et Asbury Park, et passe régulièrement sur les ondes et fait des apparitions sur la télévision locale. Tous ces musiciens formeront la base du futur groupe de Bruce Springsteen, le E Street Band.

Dans les années 70 CHINNOCK par dans le Maine, et compose de nombreux morceaux, des bandes originales de films et de séries télé. A cette époque, il contracte une Hépatite et doit rester aliter durant huit mois, Les diagnostics sont mauvais. Mais finalement il récupère et retourne dans le New Jersey, on le verra faire des apparitions surprises durant des concerts du Boss.

dont delete

 

Sur les recommandations de John Hammond Sr, il est signé chez Paramount, et sort en 1975 son premier album « BILLY CHINNOCK BLUES », suivi en 76, d’un EP « ALIVE AT THE LOFT »

En 1978 paraît « BADLANDS » avec Vini Lopez, Randy & Michael Brecker. Malheureusement le premier titre du nouvel album de Springsteen « Darkness On The Edge Of Town » s’intitule ‘ Badlands’.  Du coup on accuse CHINNOCK de vouloir profiter de la gloire montante du Boss pour faire démarrer sa propre carrière. Ce qui ne changera en aucun cas l’amitié qui uni les deux hommes.

Il est vrai que l’on peut trouver des similitudes dans l’écriture, dans les musiques, mais les deux ont grandi au même endroit, écoutés les même musiques et ont subi les même influences, alors forcément çà laisse des traces…

Dans le début des années 80, il part pour Nashville ( Tennesse), publie « HEROES DIME STORE ».  En 1985 il réalise le superbe « ROCK’N’ROLL COWBOY » avec comme invité sur un titre Max Weinberg, le batteur du E Street, un titre au demeurant très Springsteenien…. D’autres albums suivront au fil des années, » SOMEWHERE IN THE NIGHT » en 1987, et en 1990 le très beau et très country Rock « THUNDER IN THE VALLEY » sous le patronyme de BILLY AND THE AMERICAN SUNS. Avec il est vrai toujours des petites choses qui font penser à qui vous savez!

american suns

Durant une courte période CHINNOCK intégrera les Doobie Brothers pour remplacer Michael Mc Donald. Il continue son travail d’écriture et de compositions. En 2003 sort « THE PROMISED LAND », et participera à un enregistrement en faveur des sinistrés de l’ouragan Katrina.

Dans les dernières années de sa vie, il contracte la maladie de Lyme, qui détruit peu à peu son système immunitaire et le fait terriblement souffrir. Il préfèrera mettre fin à ses jours, et se suicide le 7 mars 2007, il avait 59 ans….

chinok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.