BRYAN LEE : « LIVE AT THE OLD ABSINTHE HOUSE BAR…FRIDAY NIGHT » 1997

leecd

En juillet 2002, j’avais consacré un article à un grand bluesman trop peu connu chez nous. A cette époque le site était moins complet, avec seulement un tout petit extrait musical. Aussi aujourd’hui j’ai eu envie de revenir sur ce fantastique guitariste, chanteur de Blues…

BryanLee2006

Pour un Bluesman, BRYAN LEE est venu au monde avec deux gros handicaps, être blanc, et naître dans le Midwest. BRYAN LEE est né dans le Wisconsin à Two Rivers le 16 mars 1943. Hélas, à l’âge de huit ans, il perd l’usage de la vue, suite à des complications durant sa naissance. D’où son surnom quelques années plus tard « Braille Blues Daddy »

  1. 1. « Braille Blues Daddy«  (extrait)

Bryan%20Lee%20-%20678

Dans les années 50, il ressent un irrésistible intérêt pour le rock et pour le blues traditionnel, qu’il entend sur les stations de radio de Nashville. Il découvre Albert King, Elmore James, Howlin’ Wolf, Muddy Waters, Albert Collins. Vers la fin de son adolescence, BRYAN tient la guitare rythmique au sein d’un groupe local The Glaciers,

2. « Cross Cut Saw » (extrait)

BL_-_Vintage_Photo__Year2A_

qui reprend des morceaux d’Elvis Presley, Little Richard et Chuck Berry. Dans le courant des années 60, BRYAN se tourne radicalement vers le blues de Chicago, et intègre rapidement cette scène, en assurant les premières parties de ses idoles de prime adolescence.

3. « The Sky Is Crying » (extrait)

 « …En 1962, j’ai assisté à un concert de Ray Charles, et ce fut le point de départ de ma carrière dans le blues. Après avoir entendu Charles jouer du saxo, marteler le clavier sans merci et passer ensuite à une pièce gospel apaisante, j’étais prêt à consacrer ma vie à la musique »…

4. « Ain’t Doing Too Bad » (extrait)

BL_-_Vintage_Photo_-_The_Bryan_Lee_Express_Photo_1969

 En janvier 1982, durant l’hiver, BRYAN LEE quitte son Wisconsin natal pour la Nouvelle Orléans. Il réussit à obtenir un engagement pour une série de concerts au Old Absinthe House Bar, le plus ancien bar de la Nouvelle Orléans, construit en 1806, dans Bourbon Street, en plein cœur du quartier français.

sans-titre

5. « Five Long Years » (extrait)

Durant quatorze années BRYAN et son groupe le Jump Street Five jouent cinq à six soirs par semaines dans ce bar très populaire, se forgeant ainsi une réputation, et drainant chaque soir une cohorte d’admirateurs et de fervents passionnés de blues. Il joue également à l’Opera House ainsi qu’au 544 Club sur Bourbon Street. Son nom devient connu dans le monde entier grâce à ses enregistrements live.

6. « Automobile Blues » (extrait)

2831932984_1_3_YHa29xwm

Les critiques qui assistent aux spectacles sont impressionnées. BRYAN débute sur Justin Time Record avec « The Blues Is … » (1991). Il continue avec « Memphis Bound«  (1993), « Braille Blues Daddy » (1994), et « Heat Seeking Missile«  (1995).

1400129848278

On lit dans Blues Revue Magazine « C’est toute une guitare blues que BRYAN LEE manie avec flair, montrant qu’il a bien appris les leçons des grands noms de Chicago…….Sa Telecaster endiablée est une locomotive, et ses hurlements d’outre-tombe propulsent les chansons à leur paroxysme… »

7. « Going Down » (extrait 1)

(extrait 2 solo Frank Marino)

 

BryanLee

« A son honneur, comme King, BRYAN LEE sait comment user des dynamiques pour monter un solo intéressant. Au lieu de vous marteler la tête sans arrêt avec les notes, il choisit les moments… » The Jazz Report.

bryan-lee-3

8. « Look On Yonder » (extrait 1 solo Frank Marino)

Souvent les soirées à Bourbon Street sont des rendez-vous pour des bœufs, des jams avec de grands noms du blues ou du rock, Eric Clapton, Jimmy Page, Sting, Johnny Winter, Cindy Lauper, Little Richard, Robert Plant, James Cotton, Kenny Wayne Sheperd, Frank Marino.

leecdinterieur

Les trois derniers figurent d’ailleurs sur les deux albums réalisés pour les concerts d’adieux, au Old Absinthe House Bar pour sa fermeture , « LIVE AT THE OLD ABSINTHE HOUSE BAR…FRIDAY NIGHT » & « SATURDAY NIGHT« .

homepage_graphic_main2

9. « Key To The Highway » (extrait 1 solo Kenny Wayne Sheperd)

(extrait 2 solo Frank Marino)

Pour Kenny Wayne, BRYAN LEE représente même le « Parrain du Blues« . Mais la fermeture du club oblige LEE à reprendre la route d’une manière régulière, assurant des premières parties pour K.W. Sheperd. LEE a donné sa vie, son âme au blues, il le devaitc’est dans mon sang, dit-ilJe n’ai pas choisi la musique c’est elle qui m’a choisi ».  Son plus récent CD, « Katrina Was Her Name » (2008), fait évidemment référence aux tragiques événements d’août 2005. On se souvient que l’ouragan Katrina avait frappé la Louisiane avec des vents à plus de 280 kilomètres à l’heure et fait près de 2000 morts. 

pic_2008_BryanLee2

Cet album fut nominé pour le Prix du Meilleur Album de Blues Contemporain, et a remporté le Prix d’Excellence du Blues par la Critique en Allemagne. BRYAN LEE est toujours sur la route avec son groupe, voyageant à travers le monde, répandant la bonne parole du Blues universel. J’ai eu le bonheur de voir ce grand monsieur il y à de cela à peu près dix sept ans au Cricketers à Bordeaux, qui hélas n’existe plus, et ce fut un moment vraiment magique… Il respire le bonheur, la joie de vivre, et joue avec son cœur et son âme.

leeticket

Et tandis que des millions de personnes prennent des anti-dépresseurs contre le mal de vivre, BRYAN LEE joue le blues, car pour lui, c’est le meilleur des médicaments «  Quand j’ai des problèmes dans ma vie,  je prends ma guitare et je joue… »

bryanlee

10. « Rock Me Baby« 

(solo Frank Marino)

(solo Kenny Wayne Sheperd)

Et dans cet album justement, il joue divinement bien, accompagné de ses musiciens habituels, AL ARTHUR basse, « CADILLAC » PETE RAHN harmonica, VICTOR SPANCOWSKI batterie, MARK ADAMS orgue, JOHN BANKS claviers. Quant à ses invités pour cette mémorable soirée, JAMES COTTON harmonica, JODY GOLICK saxophone, KENNY WAYNE SHEPERD guitare, FRANK MARINO guitare. Avec de tels musiciens, on ne peut faire que des miracles, des étincelles, un feu d’artifice musical…

***

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.