Les Indispensables. JOURNEY. « JOURNEY » 1975

 

C’est autour de deux anciens membres de Santana, le claviériste chanteur. GREGG ROLLIE

rolie04

  1.  et le guitariste surdoué NEAL SCHON

neal-schon-of-journey-at-day-on-the-green-daniel-larsen

gentiment remercié par Carlos Santana car il commençait à sérieusement lui faire de l’ombre dans le groupe, que l’ossature de « JOURNEY » prend forme. L’envie des deux hommes, faire une musique rock originale plus élaborée, se tournant vers ce que l’on appelait à cette époque le Jazz-Rock ou Jazz-Fusion.

220px-journey_self_titled2

 

Après quelques balbutiements, ROSS VALORY

082_082

ancien bassiste du Steve Miller Band, et le surdoué de la batterie AYNSLEY DUNBAR

Aynsleydunbar9

qui venait de quitter Frank Zappa & The Mothers Of Inventions, viennent compléter le groupe. Le 5 février 1974, « JOURNEY » donne son premier concert au Great American Music Hall, et signe peu de temps après un contrat avec Columbia Records.

Next Pix

Comme pour CREAM on peut parler de super groupe, chaque musicien étant reconnu pour son talent. GREGG ROLLIE immortalisé avec Santana dans le film Woodstock, est de plus responsable des arrangements et des vocaux des quatre premiers albums de Santana, et NEAL SCHON

a437944806

a dynamisé les albums de Santana auxquels il a participé. Et pour la petite histoire, il refuse l’offre d’Eric Clapton de faire partie de son nouveau groupe Derek & The Dominoes… Que dire d’AYNSLEY DUNBAR, sa carte de visite parle pour lui.

505386_5f4b09602aad42c9833bc38af9571288_jpg_srz_935_562_85_22_0_50_1_20_0

C’est sur un pile ou face d’une pièce de monnaie que sa vie a prit le tournant que l’on connait. En effet quand Jimi Hendrix auditionne pour un batteur pour son futur Experience, il n’arrive pas à se décider entre Mitch Mitchell et AYNSLEY DUNBAR. En désespoir de cause Hendrix décide de s’en remettre au destin avec une petite pièce de monnaie, et ce fut Mitch Mitchell qui gagna…Voici la liste des musiciens avec qui il a joué et enregistré, et encore elle n’est pas vraiment complète… Whitesnake, Eric Burdon, Spencer Davis, The Excheckers, The Aynsley Dunbar Retaliation, Blue Whale, John Moorshead, Tommy Eyre, AlexDmochowski, Victor  Brox, Tim Rose, Jack Bruce, Steve Winwood, Sammy Hagar, Tony Levin, Gregg Rolly, Jefferson Starship, Jeff Beck Group, Rod Stewart, Ron Wood, Frank Zappa, David Bowie, Derry Wilkie & The Pressmen, Freddie Star, The Flamingos, Champion Jack Dupree, Merseysippi Jazzband, Eddy Boyd, Leo Rutherford, John Mayall’s Bluesbreakers, Peter Green, Michaei Chapman, Mick Ronson, John McVie, Herbie Mann, Keith Emerson, Tony Spinner, Nils Lofgreen, Pat Travers Band, Lou Reed, Ian Hunter, Jeff Watson, Bob Daisley, Joe Lynn turner, Fazllen Angels, Flo & Eddie, Wind Of Change, UFO, Alvin Lee, John Lee Hooker, Michael Schenker, Steve Huey, Stu James & The Mojos, Paul Butterfield, John Lennon & Yoko Ono…

220px-journey_self_titled2

JOURNEY sort son premier album éponyme en 1975, Le succès critique est excellent, mais le public est beaucoup moins emballé, la musique est peut-être un peu trop intellectuelle pour les américains, trop complexe, les arrangements trop fouillés, et pourtant quel album, quelle claque à son écouté.

062_062

Le seul reproche que je lui ferais vient du son un peu trop grave et manquant de finesse dans le haut médium et les aigus. Mais autrement, les compositions sont magistrales, et les quatre musiciens atteignent des sommets de virtuosité, mais jamais gratuite, jamais démonstrative. Tout est pour le gain de la musique. Chaque morceau met en valeur l’ensemble du groupe, et la musique proposée d’une richesse exceptionnelle, va puiser dans différents univers ses sources d’inspiration.

0

Le jazz croise le rock le blues et la fusion dans une fluidité évidente et une simplicité déconcertante. Les duels guitare /  claviers sont foudroyant, et l’on découvre un NEAL SCHON sur-vitaminé et explosif. Par contre comme pour beaucoup d’album, je me suis rendu compte qu’il faut l’écouter fort pour en apprécier toute la quintessence, et la puissance, sans parler des détails.

 

« OF A LIFETIME »

« IN THE MORNING DAY »

« KOHOUTEK » 

neal-schon-022714

 « TO PLAY SOME MUSIC »

« TOPAZ »

« IN MY LONELY FEELING/CONVERSATIONS

 « MYSTERY MOUNTAIN »

 

« LOOK INTO THE FUTURE » sort en 1976, et enfonce le clou, le son est parfait, la production impeccable, aucune faute sur l’album. Mais comme pour le premier album, le groupe trouve ses fans mais pas suffisement  pour la maison de disques. L’album se classe dans les charts du monde entier et trouve une belle audience en Europe.

neil_l

L’ album est une parfaite réussite et le titre éponyme à l’album est une merveille.  JOURNEY tourne dans le monde entier, et malgré les efforts de ROLLIE et SCHON pour améliorer leur chant, l’album suivant « Next » connaîtra le même sort.

next

Columbia leur explique qu’ils font une musique trop élitiste, et qu’il manque au groupe de vrais hits qui passent sur les radios, très importantes aux Etats-Unis pour les ventes d’un disque. Ils doivent donc changer de style musical et prendre un chanteur, un vrai. Le chanteur choisi restera à peine un an, La musique devra plus s’orientée vers des groupe comme Foreigner ou Boston Cependant les fans de la première heure sont mécontents de tout ces changements et demandent le départ du chanteur.

journey

Fin 1977, JOURNEY engage Steve Perry, un vrai chanteur de groupe de rock. Le quatrième album « Infinity » sort en 1978 et grimpe à la 21# place des charts offrant à JOURNEY son premier disque de platine, et de vrais tubes, mais une musique beaucoup moins inspirée, moins intéressante. DUNBAR quitte le groupe et intègre le Jefferson Starship. JOURNEY ne sera plus jamais le même. Heureusement il nous reste trois fantastiques albums pour nous amener vers cette musique riche et somptueuse. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.