IRON BUTTERFLY : IN-A-GADDA-DA-VIDA. 1968

 -a_series_-_25_years_of_rock_n_roll_1968_a

Après Motorhead et son dernier album, je vous invite à faire un saut dans le temps.  Retour vers le passé. 1968. L’époque du Flower-Power, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Jimi Hendrix sort son Electric Laydyland, Simon & Garfunkel : Bookends, Led Zeppelin se forme au mois d’août, The Beatles : Double blanc, Rolling Stones : Beggars Banket, Jeff Beck Group : Truth, Creedence son premier album, Cream : Wheels Of Fire, Jefferson Airplane : After Bathing At Baxter, Jethro Tull : This Was, MC5 : Kick Of The Jams, Pink Floyd : A Saucerful Of Secrets, Otis Redding : The Dock Of The Bay, Velvet Underground : White Light/White Heat, The Who : Sell Out, Frank Zappa : We’re Only It In For The Money, et en France, Jacques Dutronc : Il est 5 heure, Paris s’éveille, et Michel Polnareff : Le Bal Des Laze……. Ca semble très loin de nous tout ça…

04_08_2010Iron_Butterfly

A San Diégo, en 1966 se forme un groupe de Rock Psychédélique, c’est la tendance sur la côte ouest des Etats-Unis. Son nom IRON BUTTERFLY.

ironbutterfly

Signé chez Atco, il sort son premier disque en 1967 : Heavy. Mais c’est surtout après la sortie du second disque, que le groupe rencontre succès et gloire au niveau planétaire.

Iron_Butterfly_(1969)

En juillet 1968 alors formé de DOUG INGLE claviers et chant, ERIK BRAUNN guitare, LEE DORMAN basse et RON BUSHY batterie, IRON BUTTERFLY

iron butterfly

enregistre en une prise, l’album au nom énigmatique  IN-A-GADDA-DA-VIDA.  Le morceau titre s’étale sur une face entière du disque, une vingtaine de minutes. Il débute par un riff orientalisant, et permet à chaque musiciens d’effectuer un chorus sur son instrument

4388396957_38a46412b3

. Une version single courte paraît aussi et se classe numéro 30 dans les charts US. L’album quant à lui est un vrai triomphe, bat des records de vente, se vend à 8 millions d’exemplaires en une année seulement.  IN-A-GADDA-DA-VIDA se place dès sa sortie à la quatrième place du Billboard, et restera classé durant cent quarante semaines. Globalement l’album s’est vendu à plus de trente millions…

Iron+Butterfly

L’album suivant « Balls » est un joli succès, il se classe numéro 3, mais jamais le groupe ne pourra refaire la magie d’ IN-A-GADDA-DA-VIDA. Des départs, et des arrivées, tel devient le lot du groupe, qui continue de se produire et de ne vivre que du succès de leur disque sorti en 1968, il y a quarante six ans !!!!!!!

butterfly

 

Vous allez entendre maintenant des extraits d’ IN-A-GADDA-DA-VIDA par ordre chronologique, vu la longueur du titre il y a six partie.

Je ne vous fait pas écouter les autres titres, ils ont vraiment trop vieillis, et sont particulièrement marqués par leur époque. Ne sont pas les Doors qui veut!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.