STREETWALKERS : RED CARD. 1976

streetwalkers-red_card2

 

STREETWALKERS avait tout pour plaire. Groupe de rock anglais, formé en 1974 par deux des membres principaux de l’ex Family, ROGER CHAPMAN grande que dis-je, très

roger-chapman-1-resize

grande voix du Rock, et JOHN ‘CHARLIE’ WHITNEY à la guitare, auxquels sont venus se joindre BOB TENCH guitare, claviers (ex Jeff Beck group), et NICKO McBRAIN que l’on retrouvera quelques années plus tard dans un groupe au style diamétralement différent, Iron Maiden..

Streetwalkers_1

STREETWALKERS enregistre  quatre albums studio et un Live avant de tirer se révérence en partie du à l’avènement de nouveaux courants musicaux de l’époque, le Punk et la New Wave… Certains ont su résister, d’autres par contre…….

0ee8c1af6c

Ce fut le cas de STREETWALKER. Quand je vous dis que le groupe avait tout pour plaire et donc réussir, c’est qu’il possédait un atout majeur en la personnalité du chanteur ROGER CHAPMAN,

chapman-1024x537

une voix inoubliable, un mélange de Peter Gabriel du début, de Joe Cocker, mais les deux passées à la pierre ponce, plus rocailleuse,et possédant un trémolo bien personnel. CHAPMAN est l’un des dix plus grand chanteur de la Rock Music, une voix inoubliable, et inimitable !!!

17a6f2_825a00263f245cb56008c9e325384474_jpg_srz_309_253_85_22_0_50_1_20_0

Le premier album sorti en 1974, est plus un disque de transition, d’ailleurs son titre est « CHAPMAN-WHITNEY STREETWALKERS »,

Streetwalkers-Streetwalkers

on y trouve des anciens de Family, et de King Crimson. Bel album au son puissant. Le premier 33 tours sorti sous le nom de « STREETWALKERS », en 1975, »DOWNTOWN FLYERS » possède un son plus roots, plus dépouillé, très syncopé, c’est plus un album de

o4252514

retour au blues, ou à la soul music, ce que chantait CHAPMAN à ses débuts. « RED CARD » l’album suivant, sorti en 1976, semble leur album le plus accompli. Une fois encore,

streetwalkers-red_card2

la voix gorgée de Soul de CHAPMAN fait des merveilles, le succès est bien présent, et suscite de nombreux espoirs quant à l’avenir du groupe. Les musiques sont à la fois Rock et  funkysantes, et la machine groove comme un roulement bien huilé. On est sur une sorte de compromis Rock-Funk-Soul du meilleur effet. L’album suivant, « VICIOUS BUT FAIR »

o532214

1977, possède les mêmes arguments que l’album précédant, mais souffre d’une nouvelle mode née dans leur propre pays, et qui ravage tout sur son passage, le Punk, et la New Wave.

0

Et il faut avoir les deux pieds bien ancrés au sol pour ne pas être emporté par le tourbillon naissant. STREETWALKERS, hélas n’y survivra pas! Un peu plus tard dans l’année, la maison de disque sort l’obligatoire album live « STREETWALKERS LIVE »,

o271376

manquant singulièrement de cette électricité , cette énergie que le groupe diffusait sur scène. L’histoire de STREETWALKERS prend fin, mais pas pour tout autant la carrière de ROGER CHAPMAN, qui promène toujours sa voix sur les routes du Rock…et de la Soul.

 14e182cabb169f

 

« EXTRAITS »

1. RUN FOR COVER

 

2. ME AN’ ME HORSE AN’ ME RUM

 

3. CRAZY CHARADE

4. DADDY ROLLING STONE

 

5. ROLL UP, ROLL UP

6. BETWEEN US

7. SHOTGUN MESSIAH

8. DECADENCE CODE

One thought on “STREETWALKERS : RED CARD. 1976

  1. Merci pour les infos suplémentaires.
    J`ai Red Card en CD mais cherche Vicious but Fair &
    peut-être les autres. Je suis un Papy Rock de 61 ans.
    C`est en plein mon trip.
    Si vous voulez m`envoyer des trucs, je suis curieux…
    Salutations Amicales de Montréal & des fois d`Ostende.
    Fido

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.