BILL PERRY : LIVE IN N.Y.C. 1999

Bill Perry - Live in NYC 1999

BILL PERRY fait partie de cette nouvelle génération de Bluesman New Yorkais. A l’instar d’un Popa Chubby c’est un maître de la guitare électrique très puissante, passionnée, alliant Blues avec Force et Rock. C’est également un chanteur à la voix intense, râpeuse, profonde, une voix faite pour le Blues.

bluesman-bill-perry-compiegne

Né dans l’Etat de New York à Chester Hudson River, de parents afro-américain et indien d’Amérique, il touche sa première guitare à cinq ans. Il grandit dans une famille où le Gospel et le Blues sont le pain quotidien. Dans les années 60′ c’est plus tôt le Rock qui l’attire, il écouté et admire

Perry3

Jimi Hendrix, Duane Allman, Eric Clapton,Johnny Winter. Ce sont eux qui l’on amené au Blues, et ses nouvelles écoutes vont vers Albert Collins, B.B. King et son chouchou  Freddie King. BILL PERRY aime le Blues traditionnel, mais à la façon des guitaristes de Rock. C’est ça son truc. Même si son jeu est influencé par ses guitaristes favoris,

Perry2

il a toujours essayé de travailler un style qui lui serait propre, une extrème fluidité alliée à une attaque des cordes violentes. Ado, c’est vers Greenwich village et son célèbre club de Blues qu’il traine, jammant avec tous les musiciens qui voulaient bien de lui. quelque temps après il forme son premier groupe de Blues et tourne dans les boites de nuit de New York et du New Jersey.

0

Un soir, tard dans la nuit, après avoir fait un set de reprises d’Hendrix, il est approché par Richie Havens, lui disant qu’il a adoré son concert et lui demande son numéro de téléphone. Quelques jours plus tard,  Havens l’appelle et lui demande s’il veut bien l’accompagner à la guitare pour des concerts durant le weekend, après avoir demandé où se tenaient ces concerts, Havens lui répond :  Au Japon. Dans l’avion, BILL dit à Richie Havens qu’il ne connait pas tous ses morceaux, et ce dernier lui répond :  « ….Joue derrière moi à la façon de B.B. King, c’est tout… »

sans-titre

 

BILL PERRY restera quatre ans avec Richie Havens. De 1988 à 1992 BILL PERRY tourne sans discontinuer, et améliore son écriture musicale.  En 1994 il est sous contrat avec un petit label local Rave On Record, et enregistre son premier album « LOVE SCAR ». 

MI0000095030

Le manager de Johnny Winter entend l’album et convainc le label Point Blank/Virgin de racheter les droits du disque, et le ressort en 1995.  Les critiques sont excellentes, on peut lire dans Guitar Player : « PERRY a tout, bonnes chansons, une voix chargée d’émotion, et une attaque qui vous met KO… » Dans Blues Revue:… » pour ce magnifique début de carrière, PERRY possède une impressionnante présence à la guitare, aux vocaux, et compose de bons morceaux. Son Blues est nouveau, passionné et énergique… »

sans-titregrg

Dans le magazine Anglais Blues & Rhythm, il est qualifié  de réminiscence de Jimi Hendrix et de Stevie Ray Vaughan sans perdre pour autant sa propre inventivité Blues…. Dans le succès du premier disque BILL PERRY enregistre « GREYCOURT LIGHTNING »

MI0000156612

en 1998, qui obtient également un franc succès. En concert BILL PERRY s’est forgé une solide réputation d’interprète envoûtant, passionné et enthousiaste. En 1999 il sort le disque  « LIVE IN N.Y.C ». enregistré au Manny’s Car Wash de NYC, qui devient le disque live de l’année. Le magazine Blues Revue déclare « …..Son interprétation de Jimi Hendrix n’est rien de moins qu’un chef d’œuvre, la musicalité de PERRY est vivante dans ses incroyables solos pyrotechniques et psychédéliques de guitares… »

 Image (266)

Durant le Festival de Blues de Bishopstock, en Angleterre de 1999, il est approché par le label Blind Pig Records, partenaire de Dixiefrog pour certaines licences en Europe, et signe avec eux un contrat. Le premier album à sortir est « FIRE IT UP » en 2001.

BillPerry-Fire

L’album est applaudit par tous les magazines, en Europe et aux Etats-Unis. Jazz & Blues trouve que PERRY à quelque peu mis un frein sur le côté feu d’artifice de son jeu, pour lui donner plus de profondeur, de gravité, et de raffinement. Après de nombreuses tournées à travers le monde , sa réputation est au plus haut de chaque côté de l’Atlantique. En octobre 2002, parait « CRAZY KIND OF LIFE »

MI0000373314

les critiques s’affolent toujours autant. Guitare Magazine dira « …Le Blues Rock musclé, avec une guitare virtuose a eu de nombreux adeptes depuis que Stevie Ray nous a quitté, mais peu parviennent vocalement, et au niveau des compositions, BILL PERRY à la différence compose des titres forts ou tendres, et peut rivaliser avec les meilleurs d’entres eux, et leur botter le cul avec sa guitare… »  En 2004 sort l’album « RAW DEAL »

MI0000427570

produit par Popa Chubby, et invité sur trois morceaux. Popa lui donne les rennes, le laisse les mains libres et l’engage à jouer comme il l’entend, comme il le souhaite, en lui disant que la magie agira. Et la magie fonctionne à merveille, guitare féroce, carnivore, une voix énorme, et une intensité sur le fil du rasoir font de ce

Perry4

disque un achèvement. Jamais le talent brut de BILL PERRY ne fut mieux enregistré, et plus présent sur un enregistrement.  Blind Pig/Dixie Frog sortent  le nouvel album  » DON’T KNOW NOTHING ABOUT LOVE ».

Malheureusement, BILL PERRY nous quitte le 17 juillet 2007.

 e25aeb6a31e69fecc290f572e9e

 

 ****************************************************************

 

Image (267)

 
 EXTRAITS DE BILL PERRY LIVE IN N.Y.C.
***********************************************
1. LOST IN THE BLUES
 ***************
 2. DUST MY BROOM
 ***************
 3. THE OTHER NIGHT
***************
4. ALL ALONG THE WATCHTOWER
***************
 5. HOW BLUES CAN YOU GET
 ***************
 6. BOOGIE BLUES
 ***************
 7. ABOUT ME (WHY I GOT THE BLUES)
***************
 8. JOHNNY B. GOODE
 ***************
 9. FADE TO BLUE
 ***************
10. LITTLE WING (extrait 1)
****************
 11. LITTLE WING (extrait 2)
 L’intégralité de LITTLE WING fait plus de 12 minutes……

 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.