TOM SAVINI : « LA NUIT DES MORTS VIVANTS » .1990

 La_nuit_des_morts_vivants__1990_-10152715072007

« LA NUIT DES MORTS VIVANTS » de TOM SAVINI, est le parfait remake du grand classique noir et blanc réalisé par GEORGE ROMERO en 1968, et remis au goûts des années 90′. Entièrement tourné en couleur par TOM SAVINI,

Savini-on-the-convention-circuit

 

le film  ré-écrit par GEORGE ROMERO lui même, ne souffre d’aucune mauvaise comparaison, et TOM SAVINI en grand spécialiste des effets spéciaux s’y est donné à cœur joie (Dawn of The Dead,  Zombies, Vendredi 13). Conformément à la volonté de ROMERO de tourner son film dans la région de

52053

Pittsburgh, pour y faire tourner une véritable armée de locaux au générique, SAVINI refît de même. Pour réussir à créer des morts vivants aussi parfait que possible, JOHN VULICH responsable des effets spéciaux et EVERETT BURRELL  du maquillage, ont passé de longs mois, plongés dans les livres de médecins légistes. Ils ont accordés beaucoup de détails, afin que tout apparaisse le plus parfait possible, et surtout le plus réaliste possible.

nuit-des-mort-vivants-68-03-g

Pour les rôles des personnages vivants, ils engagèrent des vétérans, TONY TODD(Platoon), PATRICIA TALLMAN (incidents de parcours), TOM TOWLES (Henry portrait of a serial killer), auxquels on associa des débutants WILLIAM BUTLER, McKEE ANDERSON, KATE FINNERAN.

1200506301_nuit_1 (2)

Ils furent entourés de près de 150 figurants recrutés en Pennsylvanie, Ohio, Virginie pour représenter les morts vivants. Casting et effets spéciaux mise en place, TOM SAVINI débuta le tournage le « LA NUIT DES MORTS VIVANTS » dans une propriété de 35 hectares comprenant une vieille ferme victorienne,

18655295

deux grands hangars servant à la fois d’office de loges et de lieu de stockage pout les costumes et le matériel de tournage. A côté l’église presbytérienne Buffalo servit à faire patienter les figurants, les petits groupes de zombies déjà maquillés, en attente de tournage.

NIGHT OF THE LIVING DEAD 1968 BEYOND HORROR DESIGN

Cette version forte d’un budget de 4,2 millions de dollars (pour 114 000 dollars la première version) agrémentée d’un nouveau scénario, d’un nouveau casting, et d’une débauche d’effets spéciaux, sortit sur les écrans des cinémas le 22 octobre 1990, créant un portrait au vitriol de la société américaine

tom_savini_1

…. » Pour ce film nous avons essayer d’inventer quelque chose de frais et de neufs pour les zombies. Nous voulions rester fidèle à l’original, tout, en nous montrant novateur, sur celui-ci, pour ravir les fans de films d’horreur…. »

yuy

« …Johnnie et Barbara, frère et sœur, se rendent sur la tombe de leur mère. À peine sont ils arrivés que Barbara est attaquée par un zombie. Johnnie parvient à arracher Barbara des griffes de son agresseur mais chute pendant la lutte, se fracassant le crâne sous les

la-nuit-des-morts-vivants_159084_33683

yeux médusés de sa sœur. Barbara réussit à s’enfuir et trouve refuge dans une maison non loin de là. À peine entrée, elle se rend compte que des zombies cernent la maison. Arrive alors Ben, un afro-américain  dans son 4X4 en passe de tomber en panne d’essence, qui veut se cloisonner dans la maison en attendant du secours.

zjPJyC3iP8XeBJmexxVzzOmCm6b

Ayant entendu du bruit à l’intérieur, ils découvrent qu’ils ne sont pas seuls dans la maison. En effet, cinq autres personnes se sont réfugiés dans la cave. Il s’agit de Tom, le neveu du propriétaire de la maison, sa femme Judy-Rose, Harry, sa femme Helen et leur fille Sarah qui est blessée. Dès lors, ils vont essayer de trouver un moyen de survivre en empêchant les zombies d’entrer la maison tout en espérant que les secours arriveront vite… »

uOZPApldEPt0IzK_UOKs9ZP144Y

Après ses études universitaires ROMERO fonde  en 1961 avec des amis à lui une petite société de production The Talent Image. Leur but, réunir assez de fond pour réaliser un long métrage. Rechercher des financiers est beaucoup plus délicat, le sujet n’intéressant personne, ils vont eux même le financer. Ils créent une nouvelle société  Image Ten, et chacun des  dix actionnaires apporte 600

yXqZSPiUTtR1cDrOi6cf2XRtWhQ

dollars et s’engage à parrainer une personne qui apportera le même montant. Quand le tournage du premier film, celui de ROMERO débute, le budget est de 114 000 dollars.  Le choix d’un film d’horreur est une stratégie commerciale, même si au départ c’est un style qu’affectionne particulièrement GEORGE ROMERO. C’est lui qui en écrit l’histoire, inspiré par Je Suis Une Légende de Richard Matheson.

george-a-romero

C’est le romancier JOHN RUSSO qui assurera la scénarisation du sujet, et qui ensuite en écrira une novélisation chez Fleuve Noir Gore. Une fois le sujet choisi, le groupe s’engage à faire un film de qualité, et surtout le plus réaliste possible avec le budget dont ils disposaient. Le noir et blanc du film de 1968 est plus dicté par des choix financiers, que des choix esthétiques. Le succès remporté par  « LA NUIT DES MORTS VIVANTS », en fait un des plus rentables de l’histoire du cinéma indépendant..

526x297-QQj

Des suites sont mêmes réalisées par ROMERO,  « ZOMBIE »(1978), « LE JOUR DES MORTS VIVANTS » (1984),  « LE TERRITOIRE DES MORTS » (2005),  « CHRONIQUE DES MORTS VIVANTS » (2008), « LE VESTIGE DES MORTS VIVANTS » (2009).

The dead series George Romero

« LA NUIT DES MORTS VIVANTS » , réalisé en 1990, est donné à TOM SAVINI, grand spécialiste des effets spéciaux de maquillage, et collaborateur habituel de ROMERO.

george-romero

Malheureusement SAVINI parti pour la guerre Viêt-Nam quelques temps avant le début du tournage de la version de 1968, ne put y participer. C’est pourquoi ROMERO fidèle à sa promesse lui confie la réalisation du remake de 1990.

FKZnAt91yIBBxUAW5q38QQhLHwY

Suite à une erreur d’enregistrement de droit d’auteur, le film original de 1968 est tombé dans le domaine public. L’équipe du tournage n’ayant pas gagné d’argent, ROMERO décida de tourner un remake pour combler ce manque à gagner, en essayant de garder la même équipe.

4c12395e745f7

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.