BARBARA : LA LONGUE DAME BRUNE… 1930 / 1997.

 376967barbara3

C’est en chantant toute de noire vêtue, que BARBARA illumina de soleil, de lumière, et de bonheur des millions de personnes, et de fans à travers le monde. Fan, dont je fais partie…

981706_3_5dc3_la-chanteuse-barbara-a-paris-le-13-fevrier_9dccd796380f67c59c45c6ac8d9f8763

BARBARA est née Monique Serf  au 6 rue Brochant à Paris, dans le XVII° arrondissement, le 9 Juin 1930. Ses années d’enfance sont marquées par l’occupation allemande. Ses parents sont juifs, et durant quatre longues années, ils vont survivre entre la peur et la clandestinité. Les déménagements successifs marqueront son enfance. La famille Serf se retrouve à Marseille en 1937. Mais les départs recommenceront sous l’occupation nazie, afin d’échapper à la chasse faite aux Juifs sous le gouvernement de Vichy. Les Serf finissent par se cacher en Isère à Saint-Marcellin. Un secteur géographique où se cachèrent de nombreux Juifs, et où l’on compte un grand nombre de « Justes », qui n’ont pas hésité au prix du danger, à cacher des familles Juives, leurs évitant de finir déportés et assassinées dans des camps de concentrations où plus tôt, camps de la mort. Comme ce fut le cas pour mon Grand Père, ma Grand-Mère, et leur fille, ma tante. C’est curieux, quand on dit Grands-Parents, ou tante, on voit de suite des personnes âgées, un peu voutées, les souvenirs d’une vie plein la tête, alors qu’ils n’avaient que quarante cinq ans, quarante et un ans, et ma tante treize ans… Le passé n’est souvent que douleur, ou désespoir. Monique Serf l’a chanté d’une manière unique, car c’est une autre horreur qui l’a envahit physiquement, et mentalement…

barbara

Pour Monique Serf, BARBARA, les difficultés de survie durant la guerre, ne furent hélas le seul tourment. Durant son enfance elle doit affronter le comportement monstrueux de son père, qui va pratiquer l’inceste sur elle. Sa mère ne tente rien pour l’aider, la sauver. L’enfer et l’horreur s’installe en son cœur et son âme, quant à l’âge de dix ans son père abuse d’elle! Elle fugue, mais rien n’y fait, son père n’arrête pas pour autant. Elle va même aller une fois à la gendarmerie, où son père vient la récupérer, disant « que sa fille affabule« . BARBARA ne parlera jamais de cette histoire, sauf dans ses « Mémoires« . En 1946 la famille Serf revient à Paris au 50 rue de Vitruve dans le XX° arrondissement.

P1230586_Paris_XX_rue_Vitruve_n50_rwk

Monique à seize ans, l’école ne l’intéresse pas, ce qu’elle veut, c’est devenir chanteuse et pianiste. Ses parents lui loue un piano, dont elle joue en autodidacte, avant de l’inscrire à des cours de chant, ce qui bouleverse sa vie. Quelque temps après, elle est prise comme élève par un professeur du Conservatoire de Paris, où elle s’inscrit, mais le quitte rapidement, le répertoire classique ce n’est pas pour elle, c’est la vraie chanson populaire qu’elle veut.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En 1948/49 elle est engagée après une audition au théâtre du Mogador à Paris, comme mannequin-choriste. C’est un jour de 1949, que Jacques Serf comme un voleur quitte le domicile conjugal, pour ne plus jamais y revenir. La location du piano devient trop lourde à payer, Il est reprit par le loueur. Pour Monique c’est une déchirure. Suivant toujours son envie de devenir pianiste chanteuse, elle quitte Paris en février 1950, et se rend à Bruxelles. Après quelques péripéties désagréables, elle rejoint une communauté d’artiste à Charleroi, qui se réunissent dans un petit local La Mansarde. Avec l’aide des autres artistes, elle commence à chanter dans des petits cabarets, sous le nom de BARBARA BRODI, sa grand mère s’appelait Varvara Brodsky. Elle chante Piaf, Marianne Oswald, Germaine Montero, Juliette Gréco, et Brel. Il y a souvent plus de sifflets que d’applaudissements.

barbara-femme-inconnue_1fobt_1b7f0u

Après un retour sur Paris en 1951 pour des auditions qui n’aboutissent pas, elle devient plongeuse au cabaret La Fontaine Des Quatre Saisons, où elle avait d’ailleurs auditionnée. Elle ne fait qu’observer, mais rencontre Boris Vian, Henri Crolla qui jouera plus tard avec Yves Montand, Louis Bessières et Mouloudji. De retour à Charleroi, elle est mise en relation par une connaissance avec Ethery Rouchadze, une pianiste Géorgienne, qui accepte de l’accompagner, et va lui permettre de s’améliorer au piano, elle lui fait également rencontrer son premier mari Claude Sluys, un jeune apprenti avocat, qui écrit des chansons. A la fin de l’année 1952, il trouve le « Théâtre du Cheval Blanc » et usant de toutes ses relations y ouvre un cabaret, pour qu’elle puise s’y produire sous le nom de BARBARA. Le succès arrive assez vite, le principe du bouche à oreille fait son effet.

leemage_dm000651

 

Début 1955, BARBARA enregistre deux chansons sous le label Decca « Mon Pote Le Gitan » immortalisé par Mouloudji et Montand, et « L’Œillet Rouge« . Après deux ans de mariage, BARBARA divorce de son mari, et retourne à Paris, où elle se produit dans de petits cabarets « La Rose Rouge » en 1956, « Chez Moineau » en 1957, et à « L’Ecluse » en 1958 où elle s’impose en véritable professionnelle.

6809341802_f1b822fda5

 Sous le surnom de « La Chanteuse de minuit » elle attire de plus en plus de monde, des fidèles, et la jeunesse du Quartier Latin. . Le 12 juillet 1958, sous le nom de BARBARA, elle effectue son premier passage télé dans l’émission Cabaret du Soir, où la présentatrice lui prédit « qu’elle deviendra certainement une grande vedette« . BARBARA a commencé à écrire. elle enregistre sous le label Pathé Marconi « La Voix de son Maître » son premier super 45 tours. Pour ceux qui n’ont pas connu cette époque, le 45 tours contenait deux titres, alors que le super 45 tours en contient trois ou quatre.  « La Chanteuse De Minuit » deux de ses compositions « J’ai Troqué »  « J’ai Tué l’Amour » .  Suivit au printemps 1959 de son premier 33 tours BARBARA  à L’ECLUSE« .

wanted-barbara (2)

Au mois de décembre 1959, dix ans après sa disparition, BARBARA retrouve la trace de son Père, il était parti sur les routes, vagabond solitaire, pour essayer d’oublier son « crime » envers sa propre fille, et en noyer le souvenir dans la déchéance la plus noire, il est mourant, et veut la voir une dernière fois à ses côtés à Nantes où il s’éteint comme une bougie dont la mèche est complètement calcinée. BARBARA se précipite à Nantes, mais hélas, elle arrive trop tard pour lui accorder son pardon. Mille sentiments contradictoires se mélangent dans sa tête, elle affronte une tempête sous son crâne, horreur, peur panique, fascination, haine, mais également désespoir immense, et pardon. Et si les larmes coulent de ses yeux, elle ne sait pas à quel de ces sentiment précis elles sont dues.

InaEdu04733

Sa peine, elle l’exprimera d’une façon unique le lendemain de l’enterrement dans une chanson qu’elle commence à écrire, et qu’elle finit après son passage au Théatre des Capucines, le 5 novembre 1963. Jamais personne avant elle, n’était arrivé à un tel déchirement, jamais coeur, jamais voix n’avaient pleuré, n’avaient chanté la mort d’un père, comme BARBARA dans sa chanson NANTES.

2069

 rose

Il pleut sur Nantes
Donne-moi la main
Le ciel de Nantes
Rend mon cœur chagrin Un matin comme celui-là
Il y a juste un an déjà
La ville avait ce teint blafard
Lorsque je sortis de la gare
Nantes m´était encore inconnue
Je n´y étais jamais venue
Il avait fallu ce message
Pour que je fasse le voyage:« Madame soyez au rendez-vous
Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Faites vite, il y a peu d´espoir
Il a demandé à vous voir. » A l´heure de sa dernière heure
Après bien des années d´errance
Il me revenait en plein cœur
Son cri déchirait le silence
Depuis qu´il s´en était allé
Longtemps je l´avais espéré
Ce vagabond, ce disparu
Voilà qu´il m´était revenuVingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Je m´en souviens du rendez-vous
Et j´ai gravé dans ma mémoire
Cette chambre au fond d´un couloir Assis près d´une cheminée
J´ai vu quatre hommes se lever
La lumière était froide et blanche
Ils portaient l´habit du dimanche
Je n´ai pas posé de questions
A ces étranges compagnons
J´ai rien dit, mais à leurs regards
J´ai compris qu´il était trop tard
Pourtant j´étais au rendez-vous
Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Mais il ne m´a jamais revue
Il avait déjà disparu Voilà, tu la connais l´histoire
Il était revenu un soir
Et ce fut son dernier voyage
Et ce fut son dernier rivage
Il voulait avant de mourir
Se réchauffer à mon sourire
Mais il mourut à la nuit même
Sans un adieu, sans un « je t´aime » Au chemin qui longe la mer
Couché dans le jardin des pierres
Je veux que tranquille il repose
Je l´ai couché dessous les roses
Mon père, mon père
Il pleut sur Nantes
Et je me souviens
Le ciel de Nantes
Rend mon cœur chagrin

photo0_10

En 1961, BARBARA change de label et passe chez Odéon, elle enregistre BARBARA CHANTE BRASSENS puis BARBARA CHANTE BREL. Le premier se voit couronné Grand Prix du Disque par l’Académie Charles Cros. On la voit dans l’émission de Denise Glaser « Discorama« , interprétant son propre répertoire. BARBARA assure la première partie de Félix Marten à Bobino. Elle reprend son tour de chant au cabaret de l’Ecluse, dans sa loge, BARBARA écrit des chansons, elle ne dit pas tout de suite qu’elle en est l’auteur, mais les inclut discrètement dans son répertoire habituel. En 1963, elle donne deux représentations par semaine, au Théâtre des Capucines, les mardi de novembre et décembre. Son nouveau répertoire captive les spectateurs. Là fasciné le public découvre «  Dis quand revientras-tu ? » son premier grand succès et « Nantes » qui bouleverse l’auditoire.

barbara-copie-2

Exceptionnellement, elle quitte le cabaret, pour assurer la première partie de Brassens à Bobino, après que les disques Philips lui signent un nouveau contrat. En juillet 1964, BARBARA est invité par Hans-Gunther Klein, directeur du Junges Theater de Göttingen, peu enthousiaste au début, elle reçoit un accueil chaleureux qui la touche sincèrement. Elle prolonge son séjour d’une semaine. Pour son avant dernier concert elle offre au public une chanson qu’elle a écrite d’un trait dans les jardins du théâtre « Göttingen » .

2c6ee878-632b-11e2-9ab5-54b4dff40225-493x328

 

 

En 1967 elle se rendra à Hambourg pour l’enregistrer en allemand avec neufs autres titres pour le disque « BARBARA SINGT BARBARA » Durant son passage à Bobino avant Brassens, elle enflamme le public, et les critiques sont unanimes pour applaudir sa prestation. Elle quitte Paris pour s’installer à Précy-sur-Marne. En janvier 1965 elle joue au Concert « Pacra » et à « La Tête de L’Art » , suit une tournée qui l’emmène outre la France, en Belgique, Suisse, Italie. Le 14 mars 1965 son premier album sort chez Philips « BARBARA CHANTE BARBARA » un réel succès commercial, qui se voit attribuer le Grand Prix International du Disque de l’Académie Charles Cros. On y découvre « Nantes » 

« Pierre » 

« Au bois de St Amand »

« A Mourir Pour Mourir » 

« Chapeau Bas ».

96910

Son succès va grandissant, et l’année suivante elle retrouve Bobino, mais cette fois en tête d’affiche. Elle fait salle comble tous les soirs, et le public lui jette des roses sur scène. Le 15 septembre, jour de la première, France Inter organise une journée BARBARA sur ses ondes. Tellement touchée par cette première que la chanteuse décide de l’immortalisée en écrivant une de ces chansons comme elle a le secret

« Ma Plus Belle Histoire d’Amour C’Est Vous« .

Elle sort le même année le 30 cm « LE MAL DE VIVRE » En décembre 1966, C’est Bobino où dans une chanson elle parle « d’un bruissement d’ailes qui effleure son visage« , trois ans avant « L’Aigle Noir« , elle chante sans le nommer, la mort de son père, et le pardon « …pour qu’enfin tu puisses dormir, pour qu’enfin ton cœur se repose, que tu finisses de mourir sous tes paupières déjà closes… »

« Une Petite Cantate« 

115257242

Avec Georges Moustaki elle écrit en 1967 « La longue Dame Brune » qu’ils interprètent en duo.

photo-datant-28-janvier-72c4-diaporama

La même année elle apprend le décès de sa mère. En pleine époque yéyé, elle s’impose en France, mais aussi en U.R.S.S, au Canada, en Allemagne et au Japon. 1968 voit également la sortie du 30 cm

« LE SOLEIL NOIR« .

Durant son passage à l‘Olympia en février 1969, à la fin de la dernière représentation, elle annonce son désir d’arrêter le tour de chant,

« Joyeux Noël« 

barbara_05_618x410

tout en respectant les contrats signés jusqu’en 1971. On retrouve BARBARA en 1970 au Théâtre de la Renaissance, dans une pièce  musicale écrite par Rémo Forlani et mise en musique par BARBARA.  « Madame« . C’est un échec total. Mais dans la pièce un décor lui a plu, un rocking-chair, que l’on retrouvera quasiment dans tous ses spectacles. 1970, n’est pas uniquement l’année d’un échec, c’est aussi l’année de son plus grand succès, qui la hisse à la première place de tous les hit-parade du monde entier,

barbara_albums-06

 

« l’Aigle Noir« .

rose

Un beau jour ou peut-être une nuit
Près d’un lac je m’étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir.
Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer
Près de moi, dans un bruissement d’ailes,
Comme tombé du ciel
L’oiseau vint se poser.
Il avait les yeux couleur rubis
Et des plumes couleur de la nuit
À son front, brillant de mille feux,
L’oiseau roi couronné
Portait un diamant bleu.
De son bec, il a touché ma joue
Dans ma main, il a glissé son cou
C’est alors que je l’ai reconnu
Surgissant du passé
Il m’était revenu.
Dis l’oiseau, o dis, emmène-moi
Retournons au pays d’autrefois
Comme avant, dans mes rêves d’enfant,
Pour cueillir en tremblant
Des étoiles, des étoiles.
Comme avant, dans mes rêves d’enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Être faiseur de pluie
Et faire des merveilles.
L’aigle noir dans un bruissement d’ailes
Prit son vol pour regagner le ciel
Quatre plumes, couleur de la nuit,
Une larme, ou peut-être un rubis
J’avais froid, il ne me restait rien
L’oiseau m’avait laissée
Seule avec mon chagrin
Un beau jour, ou était-ce une nuit
Près d’un lac je m’étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part
Surgit un aigle noir.

rose

Les journalistes disent-d’elle « …La chanteuse confidentielle devient une chanteuse populaire… » BARBARA se retrouve numéro un au Hit-parade, devant Johnny Hallyday, elle dira « …Je suis incapable d’inventer une histoire, cette chanson, je l’ai rêvé une nuit, puis écrite un matin au réveil…. » On voit BARBARA dans deux films en 1972 « FRANZ » de et avec Jacques Brel, et 1974 dans « l’Oiseau rare » de Jean Claude Brialy.

« Chapeau Bas« 

 

Elle travaille également avec le Chorégraphe Maurice Béjart, qui la fait également tourner et chanter dans un film. En 1972 on voit BARBARA interpréter un duo avec Johnny Hallyday « Toi Mon Ombre, Toi Ma Lumière« . Elle tourne au Japon, au Canada, en Belgique, en Israël, aux Pays-Bas en Suisse. A cette période, elle déclare vouloir renoncer à la scène pour ne pas devenir une fonctionnaire de la chanson.

12_kgk47

 Mais sous la pression du public, elle revient sur sa décision. Ses textes et sa musique évoluent en profondeur, et ses concerts suivants de 1974, 1975, et 1978 verront la parution de nouveaux titres ô combien importants. Sortie en 1974 du disque « LA LOUVE » orchestré par William Sheller.

« l’Enfant Laboureur« 

Une tournée dans les premiers mois de l’année, et un grand succès à la télévision dans l’émission « TOP à BARBARA » de Maritie et Gilbert Carpentier.

4444157

Elle chante au Liban, en Israël.   La chanson

« l’Homme en Habit Rouge« 

évoque le temps de sa liaison avec François Wertheimer, parolier de « LA LOUVE » à qui elle avait offert le parfum ‘Habit Rouge’ de Guerlain. 1978, 1979, 1980 BARBARA est en tournée, en 1981 elle sort le disque « SEULE » orchestré par Michel Colombier.

gal-barbara-seul

Cette année là, elle est sur la scène de l’Hippodrome de Pantin, l’actuel Zenith, et offre à son fidèle public un concert qui s’associe plus à une Grande Messe qu’à un tour de chant, et ce sera ainsi jusqu’à sa mort. C’est rappels sur rappels, le public ne veut pas quitter la salle. Elle interprète à partir du 8 avril 1981 entre autre « Regarde » qu’elle composa pleine d’émotions pour la campagne présidentielle de François Mitterand.

C’est durant cette Grande Messe que pour la première fois de sa vie la voix de BARBARA se brise. Après un temps d’affolement certain, elle se sert de cette voix un peu brisée, sur le fils du rasoir, Border line, cette voix crépusculaire, pour insuffler une nouvelle vision, et renforcer s’il en est besoin l’aspect dramatique de ses chansons.

barbara-01

L’année suivante on lui décerne le Grand Prix de la Chanson en Reconnaissance de sa Contribution à la Culture Française. En 1985 elle coécrit avec Luc Plamondon la musique et le texte de « LILY PASSION » où elle joue et chante avec Gérard Depardieu. La première a lieu au Zénith de Paris le 21 janvier 1986.

lily-passion

L’été suivant elle est invité au MET de New York le Metropolitan Opera, pour un Gala performance donné le 8 juillet. Elle accompagne au piano le danseur étoile Mikhaïl Barychnikov, qui danse sur deux de ses chansons, « Pierre » et

« Le Mal de Vivre » .

Durant cette période elle s’investit dans la collecte de fonds pour le traitement du sida. Durant ses concerts du Chatelet, elle chante « Sid’ Amour à Mort » elle met des corbeilles préservatifs à la disposition des personnes venues l’écouter. Puis nouvelle tournée France, Israël, Japon.

640px-Barbara_1_(Repetities_1968-03-07_Grand_Gala_du_Disque_Populaire)

 

En 1988, BARBARA est faite Chevalier de la Légion d’Honneur par le Président François Mitterrand. En novembre et décembre 1993, elle est de nouveau sur la scène du Théâtre du Chatelet, avec son répertoire habituel.

« Mes Hommes« 

« Marienbad« 

BARBARA refuse la campagne publicitaire, ce qui n’empèche pas ses milliers de fans d’être au rendez-vous. Sur scène, un rockin’ chair lui évite les maux de dos durant les longues périodes de répétitions avec ses musiciens. Le soir de la première, de jeunes admirateurs déroulent un tapis de roses rouges entre le Chatelet et l’hôtel voisin, où elle s’est installée,

MISIQUE-CHANSON/BARBARA

mais des problèmes de santé l’obligent à interrompre les représentations.

« Ma Plus Belle Histoire d’Amour c’Est Vous » en public

 

Après quelques jours de repos elle revient, juste le temps de faire la captation du spectacle, puis renonce à continuer et annule les dernières représentations… En 1994 elle est élue Meilleure Interpréte aux Victoires de la Musique.

« Mon Enfance« 

 

Une petite tournée suit, sa dernière apparition sur scène a lieu le soir du samedi 26 mars 1994 au Centre des Congrès Vinci de la Ville de Tours. Après un ultime récital, elle se retire dans sa maison de Précy-sur-Marne.

« A Peine« 

829476-jpg_549277

« Dans le silence on entend mieux le cri des autres…« 

En 1996, BARBARA enregistre son quatorzième et dernier disque, et commence à écrire ses mémoires  » Il Etait Un Piano Noir « .

51kKYDMpvBL

Le 24 Novembre 1997, la mort la frappe, et nous prive de cette voix unique, bouleversante, inoubliable, inquiétante, fraternelle, désespérée et irremplaçable…. BARBARA est enterrée dans le carré juif du cimetière de Bagneux.

m_213940038_0

« …Chanter c’est tout simplement ma nourriture, ma vie, et le public, c’est le seul amour à qui je sois demeurée fidèle… »

barbara1

rose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.