THE INDIAN RUNNER : SEAN PENN.1991

TheIndianRunner13

Pour l’article sur l’album Nebraska de Bruce Springsteen, je vous ai parlé d’un film THE INDIAN RUNNER,

TheIndianRunner1

inspiré par une des chansons du disque. Du coup hier soir, j’ai revu le film avec grand plaisir. Avec ce premier film SEAN PENN, faisait une entrée remarquée et remarquable dans l’univers de la réalisation, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’en tirait avec les honneurs.

TheIndianRunner24

Le film s’inspire à la fois d’une légende indienne, sur les rites de passage à l’âge adulte, et surtout de la chanson « Highway Patrolman » de Bruce Springsteen, et figurant donc sur l’album Nebraska.    

bruce-springsteen-nebraska

« 1968, Plattsmouth au Nebraska. Joe et Frank Roberts, deux frères jadis très proches, sont à un tournant de leur vie. Joe, fermier raté, est devenu policier. Frank, lui, revient du Vietnam. Joe prône les valeurs traditionnelles de son pays tandis que Frank cherche un sens qui ne soit pas absurde à sa vie. »

Indianrunner17

 L’histoire est en quelque sorte le développement de la chanson. La rivalité entre les deux frères, si proches enfants, est le fil rouge du film. Joe le policier (DAVID MORSE) dans la pure tradition américaine, mais qui au départ n’était pas destiné à ce métier, puisque fermier, mais la crise, des problèmes de trésorerie, le coût du blé, l’ont obligé à laisser tomber, et à choisir un boulot plus sur, étant marié, et père de famille. Joe a la tête sur les épaules,

TheIndianRunner29

assume son travail de policier, aime sa famille, sa mère (SANDY DENNIS), son père (CHARLES BRONSON), il se sent bien dans sa maison avec son petit jardin qu’il cultive. La voix off de Joe nous accompagne durant le film, et nous parle sans cesse de Franky son frère (VIGO MORTENSEN),

sans-titrerfver

entre eux, la force des liens du sang, mais aussi une confrontation sur leur façon de vivre diamétralement opposée. Franky revient du Vietnam,

Viggo Mortensen The Indian Runner

tourmenté, rongé par ce qu’il a du subir durant cette guerre, le cerveau traversé par les fantômes de ce conflit,

bluBc7driD

rien ne l’intéresse, sauf sa propre violence, qu’il ne peut contrôler, et surtout pas de mener une vie normale déjà toute tracée. Il ne supporte pas vraiment la famille surtout ses parents, auxquels il ne rend même pas visite à son retour.

ir32_043

Il aime son frère, mais ne comprend pas comment il fait pour supporter cette petite vie routinière.

59-bloody

Franky est un être complexe, car même s’il essaie de faire des efforts, pour se fondre dans le moule, rencontrer une fille (PATRICIA ARQUETTE) qu’il aime très certainement, mais à sa

36-through-legs

manière, trouve un travail, on sent bien que c’est la violence qui peu à peu va reprendre le dessus.

TheIndianRunner30

Joe et Franky, c’est l’éternelle lutte du Bien et du Mal, c’est Abel et Caïn, c’est la loi contre la sauvagerie, c’est Dieu contre le Diable. Et malgré tout, l’amour est présent entre les deux frères, un amour fort, sincère.

TheIndianRunner6

Le film en plus est servi par un casting exceptionnel, d’où émerge un VIGO MORTENSEN dont on sent déjà tout l’énorme potentiel, le corps tatoué, incarnation vivante de la révolte, du refus de l’autorité.

indian-runner-1

De plus la musique que l’on entend dans le film est belle, parsemée de morceaux de Traffic , Jefferson Airplane , Quicksilver Messenger Service , Creedence , Janis Joplin, The Band. Que du bon !

galleryimage_image_463

La qualité du DVD n’est pas exceptionnelle, de nombreuses taches apparaissent sur la pellicule, le film date de 1991, et n’a pas été encore remastérisé, mais la qualité du film est telle, que l’on oublie très vite le support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.