KING CRIMSON : « IN THE COURT OF THE CRIMSON KING ». 1969

kingcrimson21st

Nous avons tous eu des titres, des chansons qui à un moment donné de notre vie, nous ont collés à la peau, et ne quittaient pas nos oreilles. Elles tournaient inlassablement dans notre tête sans que nous ne puissions strictement rien y faire. On se couchait avec et immanquablement on se réveillait avec. Et chaque écoute ne faisait qu’amplifier le plaisir d’entendre ces morceaux que nous finissions par connaître par cœur. Et bien en 1969, j’ai eu cet émerveillement avec le premier album d’un tout nouveau groupe KING CRIMSON, le Roi Cramoisi. Ce sont deux frères MICHAEL et Peter GILES, respectivement batteur et bassiste qui en 1967, cherchent par annonce un organiste chanteur. Un musicien se présente, guitariste, par contre, il ne chante pas. Son nom ROBERT FRIPP. Le trio ainsi fondé se nomme Giles, Giles & Fripp. Réussissant à signer un contrat d’enregistrement en 1968, le trio sort  l’album « The Cheerfull Insanity Of Giles, Giles and Fripp » .

IMG_0053

Le disque se vend à six cent exemplaires, c’est un échec total. Malgré tout le trio continue d’enregistrer des démos, aidé en cela par de nouveaux arrivés IAN McDONALD , qui joue du saxophone, de la clarinette, de la flûte, de la guitare et des claviers, ce qu’on peut appeler un multi instrumentiste! Ce dernier amène le parolier poète PETE SINFIELD, grand fan de Tolkien et K. Dick, avec qui il a déjà composé « The Court Of The Crimson King« . juste à cette période Peter décide d’arrêter la musique. ROBERT FRIPP fait appel à un de ses amis d’enfance bassiste et chanteur GREG LAKE.

King-Crimson_low

Tout ce petit monde adopte le nom de KING CRIMSON en rappel à la chanson. A partir du 13 janvier 1969, le nouveau groupe commence les répétitions dans le sous-sol du Fulham Palace Cafe de Londres, tandis que SINFIELD travaille lui sur le light show du groupe. Puis les répétitions se font quotidiennes en janvier, février et mars au Speakeasy Club de Londres, jusqu’au 9 avril 1969 KING CRIMSON y donne son premier concert. L’impression faite par le groupe est très grande, ce qui lui permet de gagner rapidement en notoriété. Invité par la BBC pour y enregistrer quatre titres live pour son émission Top Gear entre mai et août, la renommé du groupe grimpe encore. Le groupe aura même droit à un concert hebdomadaire,

king20crimson

offert par le patron du célèbre Marquee Club. Plusieurs fois de suite on peut y voir Pete Townshend des Who, un de leur fan, et Jimi Hendrix, qui dira d’eux à la suite d’un de ces concerts hebdomadaires « …C’est le plus grand groupe de monde… ». Au printemps de cette même année, KING CRIMSON signe chez Island Records, après que d’autres labels leur ai fait des yeux doux. Durant le concert donné par Les Rolling Stones à Hyde Park, pour la commémoration de la mort de Brian Jones,

kingcrimson2010_600x346

KING CRIMSON est invité, plus de 300 000 personnes les découvrent. Les journaux s’emballent sur le groupe que l’on qualifie de « sensationnel »  « D’excellent nouveau groupe qui jamme dans l’espace et joue très fort« . C’est au Studio Morgan que débutent les sessions

king-crimsonyu

d’enregistrements à partir du mois de juin 1969, mais tout ne se déroule pas aussi bien que prévu, et c’est aux Studios Wessex de Londres, sur un magnétophone 8 pistes Ampex avec l’ingénieur du son Robin Thompson que le groupe autoproduit son 33 tours en l’espace de huit jours. « In The Court Of The Crimson King. An observation By King Crimson« ,

kingpochette

titre exact du disque qui sort le 25 octobre 1969. Quelles images curieuses ce groupe allait nous montrer… Et bien que des merveilles, des visions insoupçonnées, des images fulgurantes de beauté, du moyen-âge et d’un futur insondable. Un rock baroque progressif avant l’heure, servi par de remarquables musiciens, ROBERT FRIPP, guitares; IAN McDONALD sax, flûte, vibraphone, claviers, méllotron et voix; GREG LAKE, basse et vocaux; MICHAEL GILES, batterie, et quelle batterie, toujours en mouvement, à la recherche d’une certaine forme de perfection; et PETE SINFIELD, auteur des textes

100_3424-1 (2)

La pochette est dessinée par BARRY GODBER, un mathématicien de vingt trois ans qui décèdera l’année suivante. On y voit en très gros plan un visage apeuré, les yeux écarquillés, guettant ce qui se passe derrière lui, dans des couleurs rouges et bleues, la bouche ouverte, sur un cri muet, et lorsque l’on ouvre l’album, la suite de sa tête défigurée et de son oreille apparaissent. Ce dessin nous ramène au premier titre, l’Homme Schizoid du 21° Siècle. Il n’y a rien de marqué sur cette pochette, aucun nom, aucun titre, rien. Malgré tout elle est devenue culte dans l’histoire du rock. Et pour le dessin intérieur, où l’on voit le Roi Cramoisi sourire, cachez le bas de son visage pour ne plus voir sa bouche, et vous verrez toute la mélancolie, la tristesse de ses yeux… Le succès est immédiat et gigantesque.

sans-titre

Le groupe part en tournée aux Etats-Unis, se produisant même au Festival Pop de Palm Beach avec Janis Joplin, Johnny Winter, Iron Butterfly, et encore les Rolling Stones. Le succès est vraiment considérable, les titres sont autant de bombes que reçoit le public complètement ébahi. Le dernier concert sue le sol américain se donne au Fillmore West de San Francisco. Mais fatigué physiquement et moralement par le rythme des concerts, IAN McDONALD annonce son départ quelques jours avant la fin de la tournée. MICHAEL décide de prendre la même décision, mais accepte d’attendre afin de participer aux sessions d’enregistrements du prochain album de KING CRIMSON « In The Wake Of Poséidon« . GREG LAKE n’y assurera que les vocaux, puisqu’il quitte le groupe à son tour, répondant à l’appel de Keith Emerson, pour la formation d’Emerson, Lake & Palmer. De KING CRIMSON, la colonne sur laquelle viendra se greffer de très nombreux musiciens différents, à de nombreuses époques est ROBERT FRIPP.

Greg-Lake-Robert-Fripp-King-Crimson

L’épine dorsale, le mur de soutient qui continue toujours à tenir le groupe entre ses mains de nos jours encore. A la sortie de l’album, Pete Townshend dira en interview  » Ce disque est un Chef d’ Œuvre« . « In The Court Of The Crimson King » est à juste titre considéré comme le géniteur du mouvement Rock Progressif. La Pierre Fondatrice. Ce fut, curieusement le seul Disque d’Or du groupe, pour un album hors du commun. D’ailleurs, il fait parti des disques que j’emmènerais sur un île déserte….

kingcrimson21st

« La philosophie ambitieuse de FRIPP prend corps dès les premières mesures de 21st Century Schizoid Man où la succession de bruitages, puis d’un riff musclé puis de passages plus improvisés semble construire une sorte de passerelle entre musique contemporaine, rock et jazz. Christophe Pirenne, Le Rock progressif anglais

Dès le premier morceau, « 21st Century Schizoid Man » le ton est donné.

C’est du jamais entendu, un mélange de riff lourd de guitare, de sax et de claviers et une voix trafiqué au synthétiseur. Puis une rupture totale, le morceau part dans un mélange de free total, d’où émergent un chorus de guitare accompagné d’une remarquable ligne de basse bien ronde, et d’une batterie épileptique, puis petit à petit, le titre revient dans ses traces du début après un break de batterie. Tout celà est très impressionnant, surtout en le remêttant dans le contexte de sa parution…21st Century Schizoid Man, est à sa manière une dénonciation de la guerre du Viet Nam et de l’usage des bombes au napalm, le pendant à l’hymne américain joué par Hendrix à Woodstock,  à son morceau « Machine Gun« , et une dénonciation de la société de consommation américaine. Nous sommes au milieu d’un apocalypse nucléaire, la voix de LAKE est distordue au début du morceau. Tout est présent pour rendre l’auditeur mal à l’aise et complice de l’horreur. On vacille entre rock, jazz et free. Heureusement le second morceau « I Talk To The Wind« ,

c’est le calme après la tempête, la sérénité après l’horreur. La douceur de vivre, et cette magnifique envolée de flûte, qui nous envoie flotter dans les airs. Le contraste entre les deux morceaux est d’ailleurs très impressionnant. On baigne dans une atmosphère de langueur, de fragilité et de douceur « I Talk To The Wind« , une très belle flûte accompagne la voix de GREG LAKE. Le morceau suivant est peut être un de ceux qui ont fait la renommé du disque. »Epitaph« .

imagesWWPE77EH

 

Une musique envoutante, belle à pleurer, et des images sonores inoubliables. Des paroles prophétiques  » Je vois le destin de toute l’humanité / Être dans les mains des fous ». « Epitaph » est une pure merveille, un joyau inaltérable que le temps qui passe rend de plus en plus beau, de plus en plus brillant et éblouissant. « Epitaph » est d’une beauté fulgurante, la musique se fait art dans sa simplicité et sensibilé à fleur de peau… Un pont au milieu du thème principal renforce la beauté mélodieuse de la musique, qui éclate de plus belle

 

 

Le mur sur lequel écrivaient les prophètes
 Est entrain de se fissurer.
 Sur les instruments de mort
 Le soleil brille de tous ses feux.
 Lorsque tout homme est tiraillé
 Entre les cauchemars et les rêves,
 Personne ne mettra la couronne de laurier
 Tandis que le silence noie les cris.

Entre les portails d’airain du destin,
 On a semé les graines du temps,
 Arrosées par les faits de ceux
 Qui savent et qui sont connus ;
 La connaissance est une amie fatale
 Lorsque aucun n’en fixe les règles.
 Le destin de toute l’humanité visible
 Est entre les mains des idiots.

Confusion will be my epitaph
La confusion sera mon épitaphe.
As I crawl a cracked and broken path
Tandis que je rampe sur un sentier craquelé et défoncé
If we make it we can all sit back and laugh.
Si nous y arrivons nous pourrons tous nous tordre de rire.
But I fear tomorrow I’ll be crying,
Mais je crains de pleurer demain,
Yes I fear tomorrow I’ll be crying.
Oui je crains de pleurer demain.

 

« Moonchild »  est une très jolie ballade, avec l’utilisation d’un mellotron, de la flûte et de la guitare acoustique. Quant on écoute le morceau, on ne peut que le trouver beau, le temps semble arrêté, tout est en stagnation, et
semble attendre quelque chose ou quelqu’un. « Moonchild« , n’est que douceur et possède un côté balladin médiéval. C’est une sorte de voyage, où vient improviser la guitare, le vibraphone et les percussions, par contre la seconde partie du titre semble sortir d’un rêve bizarre, donc par essence même assez incompréhensible et peut être un peu trop longue.
Les paroles de SINFIELD vont de pair avec la musique, une osmose parfaite. « The Court Of The Crimson King« , une introduction quasi symphonique introduit un thème médiéval, où guitare acoustique et flûte sont à l’unisson, les différentes parties ont pour titre « Le Retour De La Sorcière De Feu« ,  « La Dance Des Marionnettes »  puis le refrain, splendide où le chant du méllotron flotte au-dessus de tout, le thème revient agrémenté de percussions, de nouveau le refrain avec une batterie sautillante, et des choeurs. Une vision de paradis ou d’enfer.  Peut-être bien.  Un solo de flûte amène un calme soudain, aidé d’une basse et de cymbales, jusqu’au moment où une noirceur, une ombre semble revenir de très loin, et tout envahir. Le titre est assez long, c’est une pièce de près de dix minutes. Une fausse fin arrive au bout de sept minutes. Le silence est percé du chant d’une flûte, et de quelques point d’orgue, et soudain un break puissant de batterie déchire le rideau de calme et sonne le final, où les descentes et les frisés sur des toms de MICHAEL GILES, enjolivent et habillent la fin du morceau, qui tourne et retourne sur lui même dans une ronde folle  magique et merveilleuse !!!

The rusted chains of prison moons
Les chaînes rouillées de la prison des lunes
Are shattered by the sun.
Sont brisées par le soleil.
I walk a road, horizons change
Je marche sur une route, l’horizon change
The tournament’s begun.
Et le tournoi a commencé.
The purple piper plays his tune,
La flûte mauve joue sa mélodie,
The choir softly sing ;
Three lullabies in an ancient tongue,
3 berceuses dans une langue antique,
For the court of the crimson king.
Pour la cour du roi cramoisi

The keeper of the city keys
Le gardien des clefs de la ville
Put shutters on the dreams.
Met des obstacles aux rêves.
I wait outside the pilgrim’s door
J’attends hors de la porte des pèlerins
With insufficient schemes.
Avec peu de projets.
The black queen chants
La reine noire chante
The funeral march,
La marche funèbre,
The cracked brass bells will ring ;
Les cloches en laiton sonneront ;
To summon back the fire witch
Pour faire reculer la sorcière de feu
To the court of the crimson king.
Pour la cour du roi cramoisi.

The gardener plants an evergreen
Le jardinier plante un arbre
Whilst trampling on a flower.
Tandis qu’il piétine une fleur.
I chase the wind of a prism ship
Je chasse le vent d’un bateau de prisme
To taste the sweet and sour.
Pour goûter l’aigre doux.
The pattern juggler lifts his hand ;
Le jongleur modèle lève sa main ;
The orchestra begin.
L’orchestre commence.
As slowly turns the grinding wheel
Aussi doucement que tourne la roue à aiguiser.
In the court of the crimson king.
Dans la cour du roi cramoisi.

On soft grey mornings widows cry
Lors des doux matins gris, les veuves pleurent.
The wise men share a joke ;
Les hommes sages partagent une blague ;
I run to grasp divining signs
Je cours pour saisir les signes divins
To satisfy the hoax.
Pour satisfaire le canular.
The yellow jester does not play
Le farceur jaune ne joue pas
But gentle pulls the strings
Mais tire gentiment les ficelles
And smiles as the puppets dance
Et souris quand les marionnettes dansent
In the court of the crimson king.
Dans la cour du roi cramoisi.

kingpochette

 

 

 L’album se classe à la 5e place des charts britanniques, à la 28e place du Billboard 200 américain et à la 1re place au Japon, détrônant ainsi Abbey Road des Beatles.

 Quarante cinq ans après l’avoir écouté pour la première fois, l’émotion est toujours intacte, et la beauté fulgurante des musiques me frappe comme au premier jour. « In The Court Of The Crimson King » Indispensable !!!  Un cadeau du ciel, une œuvre miraculeuse. Je suis bien d’accord avec Pete Townshend cet album est un Chef d’Œuvre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.