STEVE TRACY & THE CRAWLING KINGSNAKES : « GOING TO CINCINNATI ». 1990

folder

STEVE TRACY est né à Cincinnati , Ohio le 14 septembre 1954. Adolescent, il chante dans chœurs au sein d’églises. Après avoir découvert le blues à travers les disques de Cannet Heat, il en devient un vrai fan. Comptant parmi ses artistes favoris Bill Broonzy, Charley Patton, Lonnie Johnson, Memphis Minnie, John Lee Williamson et Tommy McClenan. Vers 1970, TRACY apprend à jouer de l’harmonica, admirant particulièrement les enregistrements de Little Walter, Sonny Boys, James Cotton et George Smith. Au Walnutt Hills High School, TRACY remporte le Championnat National d’Harmonica pour les 13/18

« Going To Cincinnati« 

ans, en 1971, sponsorisé comme il se doit par la marque Honner.

Cincy Blues Festival 2010

Ce qui l’amène en tant qu’invité sur de nombreux plateaux télé comme sur le Johnny Carson Tonight Show. Sa carrière est lancée, il apparait dans de nombreux spectacles de variétés.

« Going Down To The Graveyard« 

De retour à Cincinnati, il est sur toutes les chaines de télévision, et de radio locales. Il commence à jouer régulièrement avec Albert Washington au Vet’s Inn sur Eastern Avenue.  Chercheur et écrivain sur le blues, TRACY se documente sur la scène blues de Cincinnati telle qu’elle existait en 1920.

« Argin’Blues« 

Parallèlement il écrit des articles pour des journaux, des magazines, Blues Illimited, Blues Live, Juke Blues. Il participe en tant que DJ à des émissions radiophoniques, ne diffusant pas seulement des disques, mais également des performances live dans les studios,

« Wish I Had A Nickel« 

d’artistes remis au goût du jour par ses recherches,  Big Joe Duskin, Pigmeat Jarret, James Mayes et Albert Washington.

tracy-1200

En même temps TRACY produit des albums, aussi bien avec des bluesmen qu’avec l’Orchestre Symphonique de Cincinnati, enregistre des publicités pour la radio, et la télévision. Durant sa carrière on le retrouve derrière Muddy Waters, T.Bone Walker, Brownie McGhee, Lacy Gibson, Koko Taylor, Dr John, Johnny Winter, Roy Buchanan, Canned Heat et des nombreux autres.

« Good Liquor Gonna Carry Me Down« 

Parallèlement à cette vie déjà bien chargée, STEVE TRACY est professeur d’études Afro-Américaines  à UMass Amherst, University of Massachusetts Amherst .

ololo

Il a écrit, édité, co-édité des introductions pour trente livres. Il est également l’auteur de nombreux livres sur le blues, et a contribué à plus de cent essais de revues et dictionnaires.

« Jumpin All In My Mind« 

Et bien sur a enregistré avec son groupe THE CRAWLING KINGSNAKES, un album de référence sur le blues, tout en étant un géant de l’harmonica. Véritable Professeur S-Blues, il a reçu le Lifetime  Achievement  Award Of The Greater Cincinnati Blues Society, lorsqu’il a quitté le Cincinnati pour le Massachusetts,

« Too Poor To Die« 

ce qui ne l’empêche d’y revenir chaque année pour accueillir le Stade Piano Blues & Boogie Woogie au Festival Blues Greater Cincinnati, et d’y participer également. Chapeau bas monsieur STEVE TRACY. C’est ce qu’on appelle une vie bien remplie.

tracy_vortrag_juni2012

« Tremble« 

Son groupe se compose de PHIL BUSCEMA lead et slide guitare, né en 1950 à Cincinnati. Ses influences Buddy Guy, Albert King, Muddy Waters. Il rencontre TRACY et joue avec lui à l’époque du Vet’s Inn. Après un passage dans la Navy, il passe par San Diego et Chicago, ouvrant pour B.B. King, James Cotton, Canned Heat, et d’autres. Ensuite il fonde avec TRACY le Steve Tracy Blues Band puis plus tard le

« Howling Wind Blues« 

fjj

CRAWLING KINGSNAKES. DUDLEY RADCLIFF est né dans l’Ohio en 1952, après avoir entendu B.B King, Lightnin’ Hopkins, il rêve de devenir guitariste. Il commence par la basse et le rock’n’roll soul-blues, avant de passer à la six cordes, et apprend à s’en servir dans des collèges spécialisés. Il passe encore par la case rockabilly, mais retourne très vites vers ses amours. Il rencontre TRACY en 1989, au sein du groupe The Midnight Steppers, avant l’enregistrement d’un album, et continue occasionnellement d’y participer.

« Changing Blues« 

HUDSON RIVER III, est bassiste, sa date de naissance inconnue, durant vingt trois ans il joue avec des artistes différents, ses influences Bo Diddley, Chuck Berry, Muddy Waters, Little Walter. Le batteur RICHARD BERRY, âgé de trente quatre ans,

rfrge

né dans l’Ohio commence la batterie en 1965, jouant du gospel, R’n’B, R’n’R, country & western dans de nombreux groupes.

« Jordan River Blues« 

Il se dit influencé par les big band, le Jazz et la R’n’B. Il joue également de la guitare et du banjo.

Steve+Tracy++The+Crawling+Kingsnakes+Steve+Tracy++The+Crawling+Kingerg

Cet album de STEVE TRACY & THE CRAWLING KINGSNAKES, « Going To Cincinnati » est considéré par de nombreux critiques de Blues, comme un Classique. Composé à la fois de reprises et de compositions nouvelles, le disque possède une indéniable couleur, celle de l’Âme, du cœur. Tout y est poli, mais pas trop lisse, ni brillant. le Delta blues, le Mississippi blues s’y reflètent dans la musique interprétée par de vrais musiciens qui connaissent tout du blues, qui le possède, qui le transpire par tous les pores de leur peau, et qui en plus savent manier l’humour dans leurs textes.

« Snorin’ woman » (Une femme qui ronfle)

ppmi

Et cet harmonica qui vient tisser sa toile comme une araignée, nous emprisonnant dans sa soie, nous hypnotisant, nous émerveillant à la fois, un son riche, plein fort et soudain très doux. STEVE TRACY fait ce qu’il veut de son harmonica, il lui parle, l’harmonica lui répond, quand l’un gronde l’autre se calme. Oui pour un beau disque de blues, c’est un beau disque de blues… Maintenant mon morceau préféré qui en plus fait parti des bonus tracks de l’album, et qui me soulève tous les poils des bras…

« Sliced To Shreds« 

 folder

***

Voici le nom des musiciens additionnels qui ont participé à cet enregistrement produit par Blue Shadow Records

LONNIE BENNET – piano

SANDY SUSKIND – alto sax

VIRGIL SCHOOLER – baritone sax

BRUCE HATCHER (& STEVE TRACY) – background vocals

*****

2 thoughts on “STEVE TRACY & THE CRAWLING KINGSNAKES : « GOING TO CINCINNATI ». 1990

  1. STEVE TRACY dit :

    MERCI BEAUCOUP. j’AIME VISITER VOTRE PAYS!!!

  2. STEVE TRACY dit :

    Thank you very much. I would love to visit your country to perform there!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.