JIMMY TITTLE : « REAL LIFE ». 1990

115284346

JIMMY TITTLE dès son plus jeune âge a baigné dans la musique américaine. La vraie, la Country & Western. Auteur, compositeur, guitariste et bassiste, il se fait très rapidement remarquer par des noms déjà célèbres de la musique. Ainsi, il a dix huit ans, quand il croise la route de Merle Haggard, et prend la place de bassiste dans sa formation « The Strangers« , pour les nombreuses tournées, et pour les sessions d’albums studio.

5784_2

1. « Real Life« 

La collaboration de JIMMY TITTLE et Merle Haggard dure cinq ans. JIMMY souhaite voler de ses propres ailes, et consacre une grande partie de son temps à l’écriture, et la composition. Il forme un petit groupe avec deux jeunes musiciens, Ricky Frizzel, et Danny Husky, fils de deux célèbres légendes le la musique country, spécialisés dans le « Honky Tonk », un des nombreux styles englobant la Country Music, tel que le Bluegrass. Lefty Frizzel, et Ferlin Husky. C’est une musique vivante, exubérante, qui respire la joie de vivre, qui donne envie de boire, de s’amuser, sur laquelle on ne peut que danser. C’est la musique que l’on joue dans les bars pour mettre de l’ambiance et entrainer les buveurs à se lancer sur la piste de danse.

IMG_4361

7. « An American Original« 

Le Honky Tonk est né dans les années 30′ au Texas sous le nom de Tong Music, une musique binaire jouée par au moins trois musiciens, un guitariste, un violoniste et un chanteur. Le Honky Tonk y rajoutera un piano dans l’esprit ragtime, qui deviendra des années plus tard le Boogie-Woogie, la Tong Music disparait peut à peu vers les années 50 au profit du Honky Tong, qui est une des influences majeures de la musique actuelle. JIMMY TITTLE et ses deux acolytes tournent dans le Sud des Etats-Unis, et au fur et à mesure des concerts, s’aperçoivent que leur popularité augmente, comme le nombre de spectateurs durant leurs concerts. Mais, en mars 1970, un accident de voiture enlève la vie à  Danny Husky.

JimmyTITTLE

2. « Rivers Without An End« 

Choqué, JIMMY part à Nashville, où il continue son travail d’auteur compositeur, et participe à des enregistrement comme musicien de studio. On dit que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit, pourtant  après avoir collaboré cinq années avec The Strangers de Merle Haggard, c’est l’immense Johnny Cash qui lui propose en 1982 de venir rejoindre son équipe.

3. « I’ll See You Again« 

joaquin_phoenix-johnny-cash-06a

4. « My Love’s Not Made That Way« 

Pendant sept années, JIMMY TITTLE le suit à travers le monde entier, participant à tous les innombrables show télé de Johnny, aux concerts, à l’enregistrement d’albums. Il est si proche de Cash, qu’il devient son gendre, en épousant Kathy, une de ses filles. Difficile de faire plus proche. Non???

5. « Too Cold To Care« 

imagesYV0D969K

Ce qui n’empêche pas JIMMY de quitter Johnny Cash en 1989, pour continuer sa carrière solo, avec ses propres musiciens, encouragé par le succès de son premier album sorti en 1988 sur le Label Bug Music, avec un titre qui a fait le tour du monde, et sur lequel, son beau père vient poser sa voix grave et merveilleuse « Waitin’ For A Southern Train« .  Ses chansons sont chantées par de nombreux artistes tels que Jann Browne, Evangelyne, Rodney Crowell, Rosanne Cash, et même beau papa Johnny Cash.

6. « Long Way Back Home« 

johnny-cash

8. « If I Had A Heart« 

Son album suivant « Interiors » est un immense succès, encensé par la critique. On voit JIMMI collaborer également avec Marty Stuart, John Hiatt, John Stewart, Dave Alvin. En 1990, JIMMY signe avec l’excellent Label Dixiefrog pour l’Europe, ce qui permet à son

9. « Looking For Another Way To Say Goodbye« 

29263679

10. « For America«  (Jackson Browne)

premier album « Jimmy Tittle » et son hit « Waitin’ For A Southern Train » d’envahir nos contrées si lointaines des Etats-Unis. En 1991 c’est « Fade To Black« , suivi en 1993 de son troisième album, le superbe « REAL LIFE« , dans lequel il reprend une chanson de Jackson Browne « For America« . L’album comme les précédents est un grand succès aussi bien critique que commercial.

PICT60309

11. « Lonely Is A State Of Mind« 

Quelques mois plus tard parait une compilation avec quelques inédits, et en mars 1995 c’est « It’s In The Attitude. « REAL LIFE » est représentatif des albums de JIMMY, des morceaux Rock Middle, soft, de très belles ballades, le tout chanté magnifiquement bien, car en plus c’est un remarquable chanteur. L’album n’a absolument pas vieilli, et s’écoute toujours avec un plaisir sans cesse renouvelé, ça joue très bien, et on a vraiment l’impression de se retrouver au volant d’une Cadillac sur une très longue route de l’Arizona, le coude posé sur la vitre ouverte…

12. « The January Man« 

87133174

JIMMY TITLE continue son chemin à travers le monde, sortant albums et donnant des concerts, et quand vous lui demandez quel est son artiste préféré, il vous répond « Bruce Springsteen« . En plus il a très bon goût!!!!!

Voici maintenant ce fameux « hit » extrait du premier album, sorti aux Etats-Unis en 1988, et en 1990  chez nous.

29263679

« WAITIN’ FOR THE SOUTHERN TRAIN« 

 COUNTRY ARTISTS JIMMY LITTLE AND SHERYL CROW SINGS IN A TRIBUTE TO THE LATE COUNTRY MUSIC LEGEND JOHNNY CASH

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.