RIVAL SONS : « GREAT WESTERN VALKYRIE ». 2014

Rival-Sons-Albumcover

 Avec RIVAL SONS, nous voilà replongés dans le rock tendance hard. Pas le hard de Gun’s’ and Roses, et des groupes des années 80′, non, pas du tout. On est loin des paillettes. RIVAL SONS est un arbre dont les racines se sont plantées profondément dans le sol, au début des années 1970. À cette divine époque où les albums étaient dixit Bernard Tapie : » Méchamment burnés« 

Rival-Sons-courtesy-of-Earache-Records

Leurs racines remontent à Led Zeppelin, avec des instantanés sur les Doors, des passages musicaux qui jettent un coup d’œil vers The Who. Mais on sent quand même qu’ils ont été bercés sur « Whole Lotta Love« . Mais attention, ce n’est ni Michael White, ni Kingdome Come, RIVAL SONS ne fait pas du copier coller. Les influences sont bien là, c’est sur

130415_rsons1

1. « Electric Man« 

mais les musiques sont celle du groupe. Les gars ne sont pas des imitateurs, d’où l’intérêt de l’album. Le chanteur est excellent, sa voix est super, il possède un sacré coffre, et sait moduler quand il le faut. Pareil pour le guitariste et le bassiste. Les mesures du Blues ils connaissent, et leur rock à un côté animal qui fait du bien.

Sam_RivalSons70451

« GREAT WESTERN VALKYRIE«  possède en lui, ce grain de folie qui le démarque d’autres albums de rock, les effets que ce soit sur les voix ou la guitare, sont placés toujours au bon endroit. C’est méchant, mais lyrique et bien senti. La guitare de Scott Holiday dégouline d’un feeling rare,

RivalSons

2. « Good Luck« 

et dialogue joliment avec la voix puissante de Jay Buchanan. Scott possède d’ailleurs un sacré nombre de pédales d’effets. Donc si on résume un Hard un peu psyché, un peu de Blues, on est en plein trip revival années 70′. Tout ce que j’aime.

RivalSons-Tla-Philadelphia_Pa-20141005-CathyPoulton-001

Les quatre californiens de Long Beach ont mis six petites semaines pour réaliser leur galette, dont on a l’impression qu’elle est enregistrée live dans le studio. « GREAT WESTERN VALKYRIE » c’est un coup de chapeau aux grands Anciens,

1393857383_Rival%20Sons

3. « Secret« 

à ces dinosaures d’un autre âge, que personne n’est parvenu à égaler. Les derniers morceaux sont plus atmosphériques, et nous montrent toute l’étendue du jeu du groupe. Cette fois-ci le groupe a tout en main pour réussir la transformation, si les albums précédents préparaient le

rival_sons_live_deluxe_indianapolis_2013-06

terrain, ce dernier vient pour le coup de grâce, c’est l’entrée fracassante avec les atouts. Un disque dont la puissance se dispute avec l’harmonie et la grâce, où la voix magnifique de Buchanan

Jay_Buchanan

4. « Play The Fool« 

se trace un chemin, un boulevard sur la musique distillée par le reste du groupe. En plus leur son est bien particulier et n’appartient qu’à eux. Donc un album énorme, gigantesque, future classique ? Certainement, et pour le moment album de l’année. Le groupe se forme en 2009,

rival-sons

autour de Scott Holiday, Michael Miley, Robin Everhart et Jay Buchanan qui persuade le groupe à jouer du rock’n’roll. Robin Eberhart est vite remplacé par Dave Best. Le groupe est signé chez Earache Records, et assure des premières parties, AC/DC, Alice Cooper, Kid Rock.

91JJA6LizrL__SL1425_

5. « Good Things« 

En 2009 le groupe enregistre « Before The Fire«  (2009), et « Pressure & Time«  (2011). Le groupe fait ses débuts en Europe au Camden Barfly en février 2011. Le succès  du disque permet à RIVAL SONS de jouer partout à guichets fermés.  « Pressure & Time«  se classe N°1 comme meilleur vente chez Amazon, et 19° au Billboard. Le disque est élu Meilleur Album de l’Année par Classic Rock Magazine.

rival-sons-pressure-and-time-1024x1024

On les voit sur scène en 1971 dans les grands festivals européens et avec Judas Priest, Queensryche, Lady Starlight. Aux USA le groupe joue avant Evanescence à la demande de la chanteuse. RIVAL SONS embarque pour une nouvelle tournée au Canada, aux USA, et en Europe.

band2-bw

6. « Open My Eyes« 

Quoi de plus fantastique que d’entendre un jeune groupe balancer des riffs à l’ancienne, avec un chanteur qui pourrait être le fils de Robert Plant des débuts, d’Ozzy Osbourne, de Steven Tyler version seventies, et de Jeff Buckley.

rival-sons-head-down-1024x1024

Le quatrième album du groupe « Head Down«  parait en septembre 2012, et reçoit un fantastique accueil critique, et se classe en bonne place dans les charts du monde entier. Le groupe entame une nouvelle tournée Sold Out en Europe.

rival_sons_live_deluxe_indianapolis_2013-08

7. « Rich And Poor« 

En 2013 nouvelle tournée européenne avec en première partie « The Balconies », puis Le Royaume Uni avec « The Graveltones And Ulysses » et un passage au Shepperd Bush Empire plein à craquer.

rival-sons-hellfest-2012-dimanche-17-juin-5

Le groupe retourne aux USA pour une petite tournée dans le mid-west, avant de retourner en Europe en juin pour les festivals d’été. RIVAL SONS assure également la première partie de Kiss en Italie et en Suisse. En septembre 2013 le groupe fait la première partie de Sammy Hagar à travers les Etats-Unis, avant de jouer dans leur ville natale Long Beach.

Rival Sons

8. « Belle Starr« 

Janvier 2014 marque le retour en studio, pour l’enregistrement du nouvel album, produit par Dave Cobb. L’attente est grande chez les fans et les critiques. « GREAT WESTERN VALKYRIE«  est terminé en juin 2014. Avant même la sortie du disque RIVAL SONS commence la nouvelle tournée Européenne 2014, ouvrant pour Aerosmith à Helsinki,

rival_sons_live_deluxe_indianapolis_2013-sdf

en Finland, Stockholm. La tournée estivale se poursuit à travers l’Europe avec des festivals en Allemagne « Rock Am Ring »  et  « Rock Im Park« , puis le groupe s’envole pour quatre concerts Sold Out en Angleterre et pour le légendaire Festival de l’Île de Wight.

Rival-Sons-Cafe-Du-Nord-2013-Jason-Miller-San-Francisco

9. « Where I’ve Been« 

De retour au pays, les concerts sont tous complets au Fillmore de San Francisco, et au légendaire « The Troubadour », puis c’est l’Arizona, le Nebraska, le Nevada, le Massachussetts, la Pennsylvanie, New York, le Maryland et le New Jersey. En 2014, RIVAL SONS font de nombreux passage télé, le premier en France, sur Canal+ pour « Le Grand Journal« , en octobre « Late Night With David Letterman » et  « Later…With Jools Holland« .

Letterman11

Quant à l’album « GREAT WESTERN VALKYRIE« 

Rival-Sons-Albumcover

il a été nominé pour le titre d’Album de l’Année par Classic Rock Magazine. Début 2015, le groupe revient en France avec en avril une date à Bordeaux… Pour la BBC, Greg Moffitt décrit RIVAL SONS, « comme un mélange électrisant de Led Zeppelin, Free, Bad Co, Deep Purple, The Doors et une douzaine d’autres… »

10. « Destination On Course« 

Rival_Sons_at_Cambridge_Junction

Il ne vous reste plus qu’à vous faire votre propre idée!!!

 original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.