SASS JORDAN : « RATS ». 1994

MI0001661987

La première fois que l’on écoute le disque, c’est la voix de SASS JORDAN qui accroche tout de suite, un timbre rauque, une voix superpuissante qui s’arrache les cordes vocales et un lointain petit accent à la Janis. C’est sur, elle ne fait pas semblant de chanter, et possède un coffre monstrueux. En plus quand on la voit, on pencherait plus pour une voix douce dans l’esprit de Carla Bruni, blonde, grande, belle, séduisante, SASS JORDAN déchaîne l’enfer quand elle le souhaite.

sass-jordan-003

1. « Damaged« 

Auteur, compositrice, interprète, SASS est une vraie chanteuse de Blues et de Rock, dynamique, c’est dans les années 80, 90′ qu’elle connait un réel succès avec des album de rock, lorgnant vers un hard sophistiqué et brut, accompagné par son acolyte de l’époque, le fantastique guitariste d’origine Apache Stevie Salas, qui possède son propre groupe « Colorcode« .

news_large_StevieSalas_art

Un espèce de diable habité par un esprit rock-funky très Hendrixien, période Band Of Gypsys.

*****

 « The Power Of Soul » extrait du « Stevie Salas’s Colorcode ». Live in Japan

Entre les deux, l’alchimie est parfaite, et le résultat toujours à la hauteur. SASS est née à Birmingham en Angleterre en décembre 1962. Jeune ado, elle quitte le cocon familial à quatorze ans quand ses parents se séparent, et part au Québec. Les disques qu’elle sort fin 80 début 90 sont tous disques de Platine. Elle est lauréate du Prix Juno,

16sassjordan

et la critique n’a d’yeux que pour elle, et pour son rock teinté de soul. On la compare souvent à Tina Turner et à Janis Joplin. La perte de vitesse de sa carrière l’entraîne à changer quelque peu son image, en jeune femme plus sage et moins turbulente, moins rock’n’roll. Par contre sa popularité croît quand elle devient membre du jury de l’émission « Canadial Idol » en tant que juge de 2003 à 2008.

2. « Slave« 

jordan

A peine arrivée au Québec elle attire l’attention et devient pianiste pour « The pinups« , puis pour « The Box » un groupe de Montréal. En 1988 elle sort son premier album solo chez Atlantic Records « Tell Somebody« .

R-1619270-1318978495_jpeg

3. « Pissin’ Down« 

L’album contient trois single à succès « Tell Somebody »  « Stranger Then Paradise »  « Double Trouble« . Il se hisse au rang de Disque de Platine au Canada.

sass-jordan-foto

La même année elle remporte le Prix Juno de la chanteuse la plus prometteuse de l’année. SASS JORDAN s’installe à Miami en 1990, et deux ans plus tars sort l’album « Racine« 

Sass_Jordan_-_Racine

4. « High Road Easy« 

chez MCA. L’album est un grand succès et les singles qui en sont tirés font leur chemins en tête des charts  « Make You A Believer »  « I want To Believe »  « Goin’ Back Again »  « You Don’t Have to Remind Me » . « Racine«  lui fait gagner le titre d’Artiste Rock Féminine de l’Année.

Sass+Jordan+Jordan

Cette même année elle enregistre un duo avec Joe Cocker pour le film « The Bodyguard » qui se vend à plus de vingt sept millions d’exemplaires dans le monde entier.

BGAMWN14 (2)

Son troisième disque « RATS«  est applaudi par la critique, et deux morceaux se  classent  au Top 10 canadien « High Road Easy«   « Sun’s Gonna Rise« .  « RATS«  connait un succès par delà les frontières, Angleterre, France, Allemagne, Pays Nordiques, et les Etats-Unis. SASS JORDAN et la guitare de Stevie Salas font des merveilles sur cet album.

5. « Sun’s Gonna Rise« 

Sass_Jordan_at_Luminato_2010_(3)

Sa maison de disque lui demande de mettre un peu d’eau dans son vin, de modéré le côté rock de sa musique, de s’éloigner du côté obscur! De ce fait, ce sera le dernier album avec Stevie Salas.

Stevie_Salas_new

SASS sort deux nouveaux album « Present » en   1997, « Hot Gossip« 

Sass_Jordan_-_Hot_Gossip

en 2000. Deux disques proprets qui ne connaissent ni succès critique, ni commercial. SASS change de cap, et accepte d’interpréter  Janis Joplin dans la pièce « Love, Janis » présentée off-Broadway en 2001.

6. « Head« 

ecaf_2

Les critiques sont extraordinaires. On la retrouve sur scène à Winnipeg et à Toronto pour « Les monologues du Vagin« . En 2003 on la voit sur scène avec les Rolling Stones, AC/DC pour un concert caritatif. On peut la voir dans une série télé « Corner Gas » de 2004 à 2009. Sa maison de disque Aquarius sort une compilation « Sass…Best Of Sass » avec deux nouvelles chansons.

DSC_9396 (2)

7. « Ugly« 

Jack Gold autre juge de l’émission « Canadian Idol« , devient son agent, et en 2006, SASS enregistre un nouvel album très cool « Get What You Give« , suit en 2008 « From Dusk ‘Til Dawn« 

7. « I’m Not« 

14312798_500_500

9. « Honey« 

avec son mari Derek Sharp, musicien lui aussi. En 2012 SASS JORDAN forme un nouveau groupe rock  « S.U.N. »  (Something Unto Nothing)

10. « Wish« 

sun2

avec Brian Tichy ancien batteur de Whitesnake, Billy Idol et Ozzy.

Sass_Jordan_at_Luminato_2010_(5)

11. »Breakin« 

Le groupe repart à zéro, compose de nouveaux morceaux, et part en

17

12. « Give« 

tournée. Souhaitons bonne chance à SASS JORDAN elle le vaut bien… Et puis réentendre SASS JORDAN rechanter du bon vieux rock, ça fait vraiment du bien aux oreilles, ça fait chaud au cœur, et c’est beau à voir!!

sassjordan650

En 1992, Stevie Salas eut l’idée de monter un Super-Power-Trio, dans le style du Band Of Gypsys, pour réaliser un album et une tournée. Le groupe avait un côté Band Of Gypsys /Parliament/Funkadelik bis, le potentiel était présent, mais la sauce n’a pas vraiment prise. Salas avait choisi à la basse le grand Bootsy Collins, à la batterie et au chant ni moins que Buddy Miles, le batteur du Band Of Gypsys. Le groupe s’appela « Hardware » et l’album « Third Eye Open ». En voici un extrait, le tout premier morceau

« I Got A Feelin »

salas02

singer_sass_jordan

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.