STEVE HACKETT : « THE TOKYO TAPES ». 1997

hackett

Lorsque cet album est sorti, la publicité disait  « Qu’est ce que cela donnerait, si d’anciens membres de Genesis, King Crimson, Asia, Yes, Zappa, et Weather Report faisaient équipe tous ensemble pour former un groupe unique juste pour un soir »…. L’argument est frappant et parle de lui même, hormis problèmes techniques, cela ne peut sembler que passionnant, quand dites vous? En fin de compte ce fut deux concerts, que ce groupe éphémère donna au Japon, en décembre 1996 au Koseinenkin Hall de Tokyo. Le nom du groupe me demanderez vous, STEVE HACKETT & FRIENDS

Steve Hackett

 En effet après son départ de Genesis, STEVE HACKETT réussit une brillante carrière solo internationale, connaissant un succès mondial, succès d’ailleurs amplement mérité. STEVE HACKETT est né le 12 février 1950 à Londres. C’est en 1971 qu’il connait la célébrité en remplaçant Anthony Phillips comme guitariste au sein du groupe Genesis,

1/1. « Watchers Of The Skies« 

genesis_belgium1972

son jeu de guitare sensible y fait merveille. Il compose des morceaux pour le groupe et participe aux arrangements des chansons. Mais HACKETT se sent quelque peu bridé par le cadre du groupe,

genesis_pic_book

qui l’empêche de s’épanouir totalement, ses compositions sont de plus en plus refusées par les autres, du coup après huit albums et sept ans au sein de Genesis

1/2. « Riding The Colossus« 

genesis-3,M13227

STEVE HACKETT quitte le navire, et entame sa carrière solo, commencée en 1975 avec l’album « Voyage Of The Acolyte ».

Steve-Hackett-Voyage-of-the-Acolyte

1/3. « Firth Of Fith« 

Suivront de très nombreuses tournées, avec de nombreux musiciens de divers horizons. En 1986 avec Steve Howe (Yes-Asia) , il forme GTR, mais les résultats n’étant pas à la hauteur du projet, il met rapidement un terme à cette association. En 1996, STEVE HACKETT est contacté par la maison de production Udo Artists de Mr. Seijiro Udo, pour effectuer deux concerts à Tokyo, avec les musiciens de son choix.

Genesis_Steve_Hackett

Avant de répondre d’une manière ferme, STEVE contacte les musiciens avec qui il souhaiterait s’associer pour ces deux concerts. D’abord quelqu’un qui soit susceptible de chanter et de jouer d’un instrument en même temps, STEVE pense à JOHN WETTON, dont la carte de visite est longue comme

1/6. « The Court Of The Crimson King« 

wetton_1

1/9. « Heat Of The Moment« 

 

l’ancien bottin des postes, Mogul Trash, Family, King Crimson, Roxy Music, Uriah Heep, Asia, U.K, il chante très bien, et en plus joue de la basse. A la batterie, venant du jazz, mais s’étant surtout fait connaitre avec Frank Zappa puis Weather Report ,

2157_-_Pittsburgh_-_Mellon_Arena_-_Genesis_-_Drum_Duet_(Chester_Thompson_crop)

2/2. « Vampyre With A Healthy Appetite« 

l’excellent CHESTER THOMPSON. Pour les vents, saxophone, flûtes, guitares, claviers et chœurs IAN McDONALD

mcdonald

ancien membre de King Crimson première formule. Puis aux claviers et aux chœurs JULIAN COLBECK,

2/3. « I Talk To The Wind« 

ancien musiciens de Frank Zappa et de Anderson, Bruford, Wakeman & Howe. Son groupe créé, STEVE HACKETT ne peut qu’accepter ces deux concerts qui auront lieu au célèbre Koseinenkin Hall de Tokyo, les 16 et 17 décembre 1996. Les concerts feront l’objet d’un double CD, et d’un enregistrement vidéo.

Steve Hackett - The Tokyo Tapes - Live In Japan

Pour le choix des morceaux, un peu du passé de chaque musicien, du Genesis, du King Crimson, de l’Asia, du STEVE HACKETT et du JOHN WETTON. Et il est vrai que le spectacle offert est un concert de grande classe, chaque musicien étant passé maître de son instrument depuis des lustres, et c’est avec une immense joie que l’on retrouve des titres que l’on connait quasiment par cœur, plus ou moins arrangés.

steve-hackett-photo

2/6. « Black Light« 

On regrette tout de même que seul les japonais aient pu bénéficier d’un spectacle pareil. Par contre pour ceux qui ne le saurait pas, en mai 2013, STEVE HACKETT a redonner un concert exceptionnel  « Genesis Revisited » avec d’autres musiciens dont tout de même JOHN WETTON, mais en plus Nik Kershaw, Jakko Jakszyk, Amanda Lehmann, et Steve Rothery, concert unique, mais cette fois ci à l’Hammersmith de Londres, c’est quand même plus près, même si pour nous, ce n’est quand même pas la porte à côté…

71a5N71pm2L__SL1500_

De ce concert, également fantastique est sorti un magnifique coffret contenant trois CD et deux DVD, l’un de l’intégralité du concert, deux heures quarante et une minutes, le second, les coulisses du concert… Je vous le recommande également. Mais pour l’instant revenons à ce qui nous intéresse aujourd’hui le superbe « TOKYO TAPES » et ses immenses classiques,

2/4. « Shadow Of The Hierophant« 

Image (310)

« Watcher Of The Skies »  « Firth Of Fifth »  « The Court Of The Crimson King »  « Heat Of The Moment »  « I Talk To The Wind »  « Los Endos »  « I Know What I Like »  et beaucoup d’autres.

2/5. « Los Endos« 

Image (305)

2/7. « The Steppes« 

Je ne vous ferais pas tout écouter, comme je le fais d’habitude pour des soucis de droits, afin de ne pas avoir de problèmes, mais vous en entendrez suffisamment pour vous rendre compte de la beauté de ce double album. Bonne écoute et à bientôt… Je m’aperçois que j’ai omis de vous parler de la qualité technique du disque. Comme tous les enregistrements made in Japon, celui ne déroge pas à la règle, il est fabuleux, la présence et la précision sonore sont grandioses, on a l’impression que le groupe joue dans le salon….

2/8. « I Know What I Like« 

steve-hackett-171

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.