T. REX : « T. REX » 1970

51QYY0ZPrqL

D’abord, ça ressemble à un conte de Fées, une musique possédant quelque chose de magique, de merveilleux, et cette voix toute droit sortie du gosier d’un farfadet, d’un elfe, dans tous les cas d’un être fantastique. Des textes qui sont pures poésies. Le tout mélangé, vous prend par la main et vous emmène loin, très loin des choses humaines et conventionnelles. J’écoutais cet album quand il est sorti, comme une histoire que l’on raconte aux enfants le soir pour les endormir, mais une histoire dans laquelle on peut trouver de méchants sorciers, et des dragons crachant feu et flammes.

1.  » The Children Of Rarn« 

marcmickey

Comme le disait Jean Cocteau pendant le générique de « La Belle et la Bête » « … L’enfance croit ce qu’on lui raconte, et ne le met pas en doute, elle croit mille autres choses bien naïves. C’est un peu de cette naïveté que je vous demande, et pour nous porter chance à tous, laissez moi vous dire quatre mots magiques, véritable « Sésame ouvre toi » de l’enfance : « Il était une fois… » Car dans chacun d’entre nous sommeille un coin de notre enfance, et c’est justement à cette partie là que je m’adresse aujourd’hui, pour vous parler de ce merveilleux album du groupe T.REX simplement intitulé « T.REX« 

2. »Jewel« 

 

t-rex-52ee74d2e9030

T.REX c’est avant tout un homme MARC BOLAN, né à Londres en 1947, d’abord « Mod » comme The Who, dans sa jeunesse, avant de devenir auteur compositeur. Influencé par Bob Dylan, il sort en 1966, un single « The Wizard« , et rejoint le groupe John’s Children, l’histoire veut qu’il soit le premier groupe « décadent ». Le groupe connaîtra deux succès mineurs. Du coup BOLAN décide d’enregistrer son premier album, qui ne verra le jour qu’en 1974 « Beginning Of Doves ».

3. « The Visit« 

marcgrass

Après quelques essais infructueux pour former un groupe, BOLAN, et le percussionniste d’un de ses groupes, Steve Peregrine Took, forment un duo acoustique en 1968 sous le nom de Tyrannosaurus Rex. Les deux premiers albums sont imprégnés et baignent dans une sorte de mysticisme, de mythologie et de fantasmes emprunté à Tolkien et Lewis Carroll, chers à MARC BOLAN. « My People Were Fair and Had Sky in Their Hair…But Now They’re Content to Wear Stars on Their Brows »,

4. « Childe« 

B1p87hBANxS__SL1500_OK

et le très beau « Prophets Seers and Sages : The Angels Of The Ages » en 1968, dans lequel BOLAN signe de merveilleuses chansons.

5. « The Time Of Love Is Now« 

maxresdefault

En 1969, ils sortent leur meilleur album « Unicorn »

T_Rex - Unicorn - Booklet (1-2)

C’est à cette période que Took quitte le duo, remplacé par MICKEY FINN que BOLAN rencontre dans un restaurant végétarien.

6. « Diamond Meadows« 

tumblr_maqyls1zHU1r0uf7lo1_1280

L’année suivante, 1970, le nouveau Tyrannosaurus Rex enregistre l’album « Beard Of Stars »

81cWenH-58L__SL1429_

8. « Beltane Walk » (extrait)

On y découvre l’apparition de titres électriques, mais Tyrasonnaurus Rex reste malgré tout, toujours un groupe « underground » malgré des tendances progressives. Fin 1970, le groupe décide de raccourcir son nom, et devient T.REX. C’est sous ce nouveau patronyme, que sort le single « Ride A White Swan » qui connait un énorme succès en Angleterre. La même année parait « T.REX » album magique comme les précédents, et dernier album avant l’ajout de nouveaux musiciens, Steve Currie à la basse et Bill Legend à la batterie. A partir de là, le succès du groupe devient gigantesque,

9. « Is It Love?« 

 

marc-bolan

les hits se suivent « Hot Love »  « Get It On ».

xenjxu1q_j5n

11. « Summer Deep« 

MARC BOLAN devient une super star. « Electric Warrior » sort en 1971. Le poète du début fait maintenant place à un rocker énergique et quelque peu androgyne, qui compose des hits sans discontinuer « The Slider »  « Metal Guru »  « Children Of The Revolution ». Le public du groupe est assez jeune, et l’on peut assister à des hystéries collectives, plus vues depuis les Beatles ou les Stones. Dès 1973 malgré la sortie de « Tanx« , la tendance

Tanx-de-T-Rex

12. « Seagull Woman« 

s’inverse, petit à petit, le groupe vend moins d’albums, son jeune public se tournant vers d’autres jeunes groupes du moment, plus jeunes que T. REX, comme les Osmonds Brothers. Et en plus, MARC BOLAN est déçu de n’avoir pas vraiment percé aux Etats-Unis, d’autant que la presse n’est pas tendre avec lui. Le phénomène T. REX se dégonfle comme un ballon de baudruche, à très grande vitesse, MARC BOLAN grossit énormément, bâcle ses disques suivants, pour annoncer en 1975, la dissolution du groupe. Il part vivre aux USA, loin du tumulte Londonien.

sans-titre (2)

Pourtant en 1976, il fait son comeback, reforme T.REX avec Tony Newman et Herbie Flowers, et participe à la tournée de la chanteuse Gloria Jones. Le groupe sort « Futuristic Dragon »

51YYQB9B0PL

13 . « Suneye » (extrait)

 On voit à cette période The Damned faire leur première partie, ainsi que d’autres groupes issus de la new-wave. BOLAN a même droit à son propre show hebdomadaire à la télévision anglaise en 1977, il y fait passer des groupes punk, new-wave, que l’on ne voit jamais sur les petits écrans. Un nouvel album parait « Dandy In The Underworld ».

61bSAUEeInL__SL1500_

Tout va du mieux possible, MARC BOLAN a retrouvé une nouvelle jeunesse, avec sa jeune épouse, et surtout de nouveaux succès, l’enthousiasme du début est de nouveau présent, mais hélas de courte durée, le 16 septembre 1977 il trouve la mort dans un accident de voiture, au retour d’une tournée avec les Damned.

marc_bolan

Son épouse qui conduisait perd le contrôle de sa voiture et heurte un arbre à grande vitesse. Il avait 30 ans. Durant le service funèbre à la Synagogue de Golden Green, David Bowie et Rod Stewart lui rendent un dernier hommage.

14. « The Wizard« 

 

il_570xN_735802688_rntn

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.