THIN LIZZY : « KILLER LIVE » EP.1981

44131-300

C’est en novembre 2014, que je vous avais parlé du grandissime album live de THIN LIZZY « Live And Dangerous », album figurant dans la liste des Plus Grands Albums Live de l’Histoire du Rock. Cet album sorti en 1978 reste aujourd’hui encore une référence incontournable du « Rock Live ».

1978-thin_lizzy_-_live_and_dangerous

Mais fort heureusement THIN LIZZY ne s’est pas arrêté là. L’arrivée du Punk a bousculé un bon nombre de groupe, et non des moindres, PHIL LYNOTT crée un petit groupe éphémère The Greedy Bastards, avec BRIAN DOWNEY, SCOTT GORHAM ainsi que Steve Jones et Paul Cook des Sex Pistols, on voit également dans le groupe Gary Moore, Chris Spedding, Bob Geldolf. Le groupe a juste le temps d’enregistrer un single de Chants de Noël, à la sauce Punk, avant de s’évanoir dans l’espace.

20110318091143-phillynott

BRIAN ROBERTSON quitte le groupe, fatigué des problèmes de drogues, d’alcool de LYNOTT et de son attitude trop j’men foutiste due justement à ses excès. En février 1979, LYNOTT, GORHAM, DOWNEY et l' »ami » Gary Moore terminent l’enregistrement de

71LgwuoKkvL__SL1500_

« Black Rose A Legend« , un magnifique album possédant quelque parfum celtique, et dans lequel LYNOTT parle ouvertement de ses problèmes d’alcool. L’album est un très beau voyage, et reste un des albums préférés des fans purs et durs. Les textes de LYNOTT sont plus fouillés, plus profonds, et l’énergie déployée par Moore tout au long du disque est phénoménale. D’ailleurs les ventes sont énormes, et le disque grimpe directement à la 2ème place des charts. Le groupe part pour un grande tournée américaine, afin d’être enfin reconnu là bas à sa juste valeur, mais en pleine tournée Gary Moore jette l’éponge, trop c’est trop.

Thin-Lizzy-2

Du coup l’album ne sera jamais un immense succès aux US. Le groupe continue en trio, avant d’être rejoint par Midge Hure et Dave Flett (Manfred Mann) pour la fin de la tournée. Mais il faut un nouveau guitariste pour THIN LIZZY, PHIL le trouve en la personne de SNOWY WHITE, qui vient de passer deux années au sein de Pink Floyd. SNOWY est posé, calme à l’opposé hélas du côté obscur de BRIAN ROBERTSON et de Gary Moore. A mon avis, il lui manque peut être un peu de « panache ».

Snowy+White+1981

En 1980 PHIL LYNOT sort son premier album solo « Solo In Soho » avec l’aide de nombreux musiciens Mark Knopfler, Huey Lewis, Midge Hure, Gary Moore. La même année paraît le nouvel album de LIZZY  « Chinatown ». Il connait un joli succès commercial, même si les critiques sont un peu moins tendre. Un nouveau musicien y fait son apparition, le claviériste DARREN WHARTON. On trouve tout de même dans « Chinatown » de très bons morceaux qui ont beaucoup tournés sur ma platine, faisant bien craquer le 33 tours.

91OdDLQYkmL__SL1500_

Sur scène SNOWY reste souvent en retrait, mais n’en balance pas moins de jolis chorus, mais sans exubérance, et je me répète sans panache. C’est entre autre durant cette période de 1980, et de 1977 que seront enregistré les quatre morceaux du mini album « KILLER LIVE ». 

44131-300

Les deux premiers morceaux « BAD REPUTATION »  et  « OPIUM TRAIL » sont enregistrés le 28 octobre 1977 au RDS de Toronto, avec BRIAN ROBERTSON,

Thin_Lizzy_1978-Live_and_Dangerous_lineup

les deux suivants ont été capté le 7 juin 1980 à Dublin avec SNOWY WHITE durant le Chinatown Tour.

48686_original

« BAD REPUTATION » déboule comme un boulet de canon, à deux cent à l’heure, l’alliance de ROBERTSON à la wah-wah et de GORHAM fait des étincelles, ils mettent le feu, THIN LIZZY est ici à son apogée, cela se sent et s’entend.

BRIAN DOWNEY frappe ses caisses avec fougue et feeling, avant de nous offrir un petit solo de batterie. Cette version est vraiment extraordinaire. Je ne vous parle pas des parties de basse de LYNOTT elles claquent  comme des coups de fouet.

thin

« OPIUM TRAIL » bien que moins violent, reste dans la même puissance dévastatrice, la forme du groupe est exceptionnelle, les deux guitaristes

nous offrent un feu d’artifices de six cordes. Un spectacle pyrotechnique de toutes les couleurs…

640px-Phil-Lynott_Thin_Lizzy

Avec « ARE YOU READY » morceau bien rock, bien « burné », on entend immédiatement la différence, beaucoup moins de puissance, moins d’intensité

et surtout moins d’inspiration au niveau des chorus, ce n’est certes pas la meilleure version live du titre. « DEAR MISS LONELY HEARTS » provient du même concert, et on peut dire les mêmes choses, il y a un manque au niveau des guitares, la complicité ROBERTSON/GORHAM

3

évidente dans les deux premiers morceaux, ne se ressent pas ici avec SNOWY WHITE. C’est LYNOTT qui fait le spectacle en s’adressant à la foule, c’est pas du Rap, mais c’est bien scandé, c’est une mésaventure qui est arrivé à Bob Geldof, qui n’a pas pu trouver de salle à Dublin, pour venir jouer avec son groupe. Et ce moment est un super échange entre PHIL et le public. Et là encore SNOWY WHITE semble quelque peu dépassé, déphasé, les guitares sont trop sages.

thin%20lizzy

GORHAM a besoin d’un bon second guitariste pour s’exprimer, faire chanter sa guitare, et de toute évidence, ce n’est pas le cas ici, l’osmose entre les deux hommes ne se fait pas.

5414405744_81c1e592e3_b

Heureusement PHIL LYNOTT après le départ de SNOWY WHITE en 1982, pour redorer le blason de THIN LIZZY trouve enfin un guitariste à la mesure de ses espérances, JOHN SYKES (Tigers Of Pan Tang, Whitesnake, Blue Murder),

sans-titre-1

géant à la crinière blonde, fabuleux guitariste, dont je vous parlerais une autre fois… si vous êtes sages!!!

 

 ***

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.