CREEDENCE CLEARWATER REVISITED : « RECOLLECTION ». 1998

117677066

Pour tous les amateurs de musique rock de mon âge, de mon époque, il est des titres de morceaux qui éveillent en nous de lointains souvenirs nostalgiques de vieux 45 et  33 tours, de tourne-disques portables, de mange-disques, ou de Teppaz… Rappelez-vous, Born On The Bayou, Green River, Who’ll Stop The Rain, Suzie Q, Down On The Corner, I Heard It Through The Grapevine,

1280x1280

Bad Moon Rising, Proud Mary, Fortunate Son, Travelin’ Band, Run Through The Jungle, Up Around The Bend, et tant d’autres morceaux plus fabuleux les uns les autres, sortis de la tête de l’immense et génial John Fogerty.

a38a9e957248450a74e4c7cad5e4bc40

Tout le monde, au moins une fois a écouté un des ces titres. Et si l’on devait compter le nombre d’artistes maintenant connus, qui on fait carrière parce que le Creedence Clearwater Revival a débroussaillé le chemin…

ccrlp

La question est bonne…C’était l’époque de Woodstock, la guerre du Vietnam, les premières boums, les premiers flirts, souvenirs souvenirs. Creedence était à Woodstock, mais comme de nombreux autres, n’a pas été filmé. Tous les 45 et les 33 tours du groupe furent disques d’Or et de Platine. Ce groupe était « une machine à tubes« .

willy_and_the_poor_boys

CCR devient le groupe américain de rock ayant le plus de succès en terme de chiffre de ventes d’albums et de 45 tours.

cosmos-factory-record-jacket-1970

En octobre 1972, le Creedence se sépare, après cinq années de succès planétaire, et deux derniers albums bien plus faibles.

creedence_clearwater_revival-pendulum-frontal

00888072356115-cover-zoom

Des conflits de personnalités entre les deux frères Fogerty, John et Tom, l’envie pour John de sortir du carcan trop serré d’un groupe, les raisons sont multiples. DOUG CLIFFORD, le batteur et STU COOK le bassiste,

ccr6

travaillent ensemble, comme section rythmique du Don Harrison Band. Puis c’est le silence, durant des années. En 1995, les deux compères ont dans l’idée de former un groupe qui ne jouerait que la musique du Creedence Clearwater Revival, tous les hits qui marquèrent toute une génération.

1000x1000

« BORN ON THE BAYOU »

Et ce qui ne devait être qu’un projet destiné à des soirées privées, des anniversaires d’amis ou de familles, devient un vrai groupe, donnant des centaines de concerts à travers le monde. STU COOK raconte

81657906-1-optimized_570fbdddd0234

« TRAVELIN’BAND »

« …..Nous n’avions nullement l’intention de jouer en concert, mais un ami voulait promouvoir deux shows, nous en avons tous parlés, mais nous ne pensions pas que cela irait si loin….. »

« WHO’LL STOP THE RAIN »

La réaction du public à ces deux concerts est absolument phénoménale,

credence-clearwater-revisited-in-concert-nashville-tn

« SUSIE Q »

même les plus jeunes spectateurs, qui n’étaient pas encore nés, à l’époque où sortaient les disques, sont hystériques.

« LONG AS I CAN SEE THE LIGHT »

Le double album live « RECOLLECTION », contenant des extraits des concerts, fut le résultat de la demande du public qui était venu aux deux shows prévus. 

« DOWN ON THE CORNER »

ccr4

« RUN THROUGH THE JUNGLE »

CREEDENCE CLEARWATER REVISITED, puisque tel est le nom du groupe, tourne en Amérique du Nord, en Europe ( sauf en France ), et en Asie. Partout, le groupe met le public à genoux. Le plus difficile pour CLIFFORD et COOK,

5853739

fut de trouver des musiciens sachant perpétuer la légende, sans la trahir…

« TOMBSTONE SHADOW »

Le projet de groupe en dépend. ELLIOT EASTON, ancien membre du groupe The Cars, est le premier choisi, il posséde les mêmes racines musicales, sa guitare a le son adéquat, mélange de blues et de rock.

ccr8

Il est remplacé quelques années plus tard par Tal Morris. STU et DOUG trouvent ensuite JOHN TRISTAO, il possède l’énergie nécessaire, et sa voix puissante et éraillée rappelle étrangement celle de John Fogerty.

« I HEARD IT THROUGH THE GRAPEVINE »

C’est ensuite le tour du multi-instrumentiste STEVE GUNNER. Le double live « RECOLLECTION« ,

ccr5

capture la joie, le plaisir que les musiciens éprouvent à jouer ensemble, les morceaux sonnent à merveille, la hargne, la rage, la passion sont au rendez-vous,

« BAD MOON RISING »

aucun gimmick ne vient dénaturer l’esprit original des morceaux. Et notre plaisir est le même que dans la fin de ces merveilleuses années 60, aucune nostalgie, que du plaisir à l’état brut,

« PROUD MARY »

varias-generaciones-disfrutaron-del-show-de-creedence-clearwater-revisited-_970_563_1301392

« I PUT A SPELL ON YOU »

et surtout le génie d’un homme John Fogerty,

john-fogerty

« FORTUNATE SON »

sans qui rien n’eut été possible. CREEDENCE CLEARWATER REVISITED célèbre une musique vieille de cinquante ans ans, dont l’actualité, et la jeunesse n’a jamais été aussi évidente…

« HAVE YOU EVER SEEN THE RAIN »

ccrevisited-band-on-tracks-1800x1274

« UP AROUND THE BEND »

Je n’ai pas mis tous les morceaux afin de vous laisser découvrir l’intégralité de ce double album !!!

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.