GUY L’AMÉRICAIN.

15894867_10211575098671474_544227379605023445_n

(Photo de Marc Loy)

Perdre un membre de sa famille est une horreur, le décès de mon Papa, en 2012, fut pour moi une épreuve que je n’ai toujours pas réussi à passer… Et maintenant c’est le départ d’un vieil ami, chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout, qui me tombe sur les épaules et me fait vaciller, chanceler… GUY, mon ami tu es parti, me laissant tant de merveilleux et incroyables souvenirs plein la tête. Toi qui m’a fait découvrir tant de groupes et d’artistes américains. La musique surtout américaine était ta passion, tu en étais une encyclopédie vivante. Et que de fou rire, et que de nuits de grandes folies, durant lesquelles ta voix magnifique enchantait nos oreilles.

Image (816)

J’aimais quand tu passais me voir, lorsque j’avais ma boutique de jeans à Paris, et que nous écoutions des nouveautés ou bien les Allman Brothers, Omar & The Howlers, et bien d’autres. Depuis mon départ de Paris, tu as toujours été dans mes pensées, tu étais un peu le frère que j’aurais aimé avoir. Et je me souviens de tant de choses, de tant de soirées… Un soir tu étais monté sur la scène d’un restaurant bar, où un groupe jouait, la chanteuse avait une jolie voix, mais quand tu as ouvert la bouche, elle a compris ce qu’était un vrai chanteur.

Ecouter74-Guy

Tu as eu la gentillesse, car tu savais que j’étais en plus ton fan number one, de me faire écouter les enregistrement live de tes anciens groupes « Truckdrivers », et le suivant, « Cobra » et de me laisser en faire des copies. Tu vois tu es encore et toujours avec moi, mais tu m’as pris en traitre, car j’ai appris ton départ par hasard, et ça c’est très douloureux. Le Bois de Boulogne doit encore se souvenir des escapades de notre petite bande, jusqu’au petit matin.

Guy

J’ai l’impression que c’était hier, et pourtant cela fait déjà une trentaine d’années. Notre jeunesse fout le camp…Heureusement les souvenirs perdurent, ils nous aident à vivre! Il n’existait pas deux être comme toi, tu étais unique, et le moule est brisé. Mais tu as laissé ton empreinte sur les cœurs de beaucoup, en tout cas sur le mien à tout jamais. Ce soir je vais t’écouter dans ce morceau que j’adore « La Route », et même si tes musiciens ne sont pas trop en place, toi tu y es parfait mon frère, parfait… Tu vas me manquer, ainsi que ton rire…

Image (817)

A vie, à mort et après…

Voici une interview de toi, réalisée en Octobre 1990 par le magazine « Line Up »

Image (48)

Image (47)

Image (46)

***

One thought on “GUY L’AMÉRICAIN.

  1. Vertueux dit :

    Tu es dans nos cœurs Guy nous sommes tristes la fête sans toi ne sera jamais la même je t’ai vu la dernière fois au Marché aux puces tu m’as dit que tu arrêtais le boulot pour partir aux Texas je pensais souvent à toi et imaginais que tu étais heureux là bas mais tu nous à quitté pour un autre voyage tes amis ne t’oublieront tu chantes toujours dans nos cœurs Adieu grand Frère !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.