LORD SUTCH & HEAVY FRIENDS : « HANDS OF JACK THE RIPPER ». 1972

Le monde du rock a vu passer un grand nombre de félés, symphatiques ou complètement barrés. Dans les années 60, en Angleterre, sévissait un des personnages les plus dingues que le rock anglais n’ait jamais connu. Screaming Lord Sutch. Troisième comte d’Harrow né David Edward Sutch, le 10 Novembre 1940 à Hampstead, au nord-ouest de Londres.

Gotta-Keep-A-Rocking.

Sans hits véritables, il parvint tout de même à capter une audience certaine, et deux de ses titres connurent un certain succès, « Jack the Ripper », et la reprise « I’m A Hog For You ». Connu également pour ses frasques, toujours relatées dans la presse spécialisée, comme lorsqu’il essaya de monter sa propre station de radio pirate, ou encore, lorsqu’il chercha à se faire élire au Parlement, en fondant son parti politique, les  » 18 Years Old « .

Roll Over Beethoven.

Bien avant les Beatles et les Stones, Lord Sutch avait opté pour les cheveux longs, et ses passages dans les clubs anglais étaient toujours marqué du sceau de la folie, et d’un jeu de scène outrageux. Arrivant sur scène dans un cercueil, ou portant une lunette de WC sur la tête … Son jeu de scène, ses gimmicks, n’étaient que de pâles imitations du chanteur noir américain Screamin’ Jay Hawkins, la puissance vocale en moins.

Country Club.

Il remédiait à ses manques en invitant sur ses disques la crème des musiciens anglais de l’époque. Ainsi pour le disque « Lord Sutch And Heavy Friends », on trouve, Jimmy Page, John Bonham, Nicky Hopkins, Noel Redding et Jeff Beck,

rien moins que celà, une telle chose serait absolument irréalisable de nos jours.

Par contre tout ne semblait pas se passer pour le mieux, entre les musiciens, voici ce que Page dira bien des années plus tard « …Lord Sutch est venu me voir un jour pour me demander de faire une scéance avec lui … j’ai accepté, et avec Bonham, nous sommes allés dans un studio d’enregistrement…

et là, je n’ai fait que de la rythmique, rien de plus. Quand l’album est sorti, j’ai eu la surprise de ma vie, j’étais crédité comme lead guitare alors que c’était un autre qui prenait les solos… »  

Son second album est enregistré live à Londres, et comme le précédent est surtout constitué de grands standards du rock’n’roll. Il contient son presque hit, « Hands Of Jack The Ripper ».

Là encore, les invités sont prestigieux, Ritchie Blackmore, Noel Redding, Matthew Fisher, et sur un Medley de « Tutti Frutti » de plus de cinq minutes, Keith Moon à la batterie, qui semble d’ailleurs s’amuser beaucoup, se prenant même un très court petit chorus, sur un break…

Good Golly Miss Molly.

Lord Sutch se prétendait la réincarnation de Cagliostro, et se présenta aux Elections contre le Premier Ministre Harold Wilson. Il fondit le Parti des Fous, dont il fut président jusqu’à son suicide, le 16 Juin 1997, où il se pendit, à l’âge de cinquante-huit ans.

Great Balls Of Fire.

Bye Bye Johnny.

Dans l’absolu, ce que l’on retiendra surtout de Lord Sutch, plus que ses frasques, ou que sa musique, c’est le nom des musiciens qui travaillèrent pour lui. Malgré tout, ses spectacles étaient des shows rock’n’roll complétement fous, loufoques, parfois même géniaux.

Tutty Frutty Medley.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.