CEE CEE JAMES: « SERIOUSLY RAW ». 2010

À la première écoute de CEE CEE JAMES, ce que l’on remarque d’abord, c’est sa voix, riche, sonore, envoutante,rauque. Et d’un seul coup, nous voilà transportés cinquante ans en arrière, l’image de Janis Joplin s’imprimant au fond de nos yeux, comme une évidence… CEE CEE chante le blues comme s’il ne lui restait qu’une journée à vivre, et qu’il faille tout donner tout de suite. Elle vibre, elle éructe, elle est habitée par le Blues,

il transpire par tous les pores de sa peau. Des accidents de la vie, une existence rude ont forgés son caractère, et bien sur sa manière de chanter. Surnommée le « volcan vocal » par le responsable de la Washington Blues Society, CEE CEE JAMES écrit ses chansons depuis plus de vingt ans, décrochant à chaque concert, ou chaque album, des critiques élogieuses et des récompenses. Son premier album « SPIRITUALITY WET » album dans lequel elle se cherche encore, a remporté le prix de l’Artiste Indépendant de l’Année, et s’est retrouvé classé

parmi les dix premiers du Concours John Lennon de l’Écriture de Chansons. Après avoir fait face à de sérieux problèmes, de grands changements dans sa vie, et prit un temps de repos pour y faire face, CEE CEE publie « LOW DOWN WHERE THE SNAKES CRAWLS ». Co-écrit avec son guitariste de mari Rob « Slide Boy » Andrews l’album emmène son auditoire vers la tristesse

de la perte d’ êtres chers, le chagrin, les turbulences de la vie, et la renaissance de l’âme. Publié en 2008, et réédité en 2010, « LOW DOWN » gagne les faveurs de la presse mondiale et bien sur des radios américaines et européennes qui diffuse du rock et du blues, et non de la variété grand public.

L’album culmine à la huitième place du National Roots Report, quand au titre éponyme, il gagne la première place dans le classement E Top 60 Countdown sur WGLT. Fin 2009, CEE CEE remporte le Challenge International de Blues de Klamath Falls en Orégon, ce qui lui permet de participer à la finale du même concours en 2010. En 2010 sort l’album qui nous intéresse aujourd’hui, le  live « SERIOUSLY RAW ».

Les performances de CEE CEE sur le disque y sont impressionnantes. Bruce Edwards de Mo Blues Org écrit : « SERIOUSLY RAW » est mon disque préféré, non seulement de 2010, mais du siècle jusqu’à présent ». L’album est un énorme succès, il reste dans le Top 20 du B.B King Bluesville XM 74, pendant dix semaines. Il permet également à CEE CEE JAMES de remporter le prix du Meilleur Auteur Compositeur Blues, et une nomination pour le Meilleur Chanteur(se) de Blues à la Washington Blues Society en 2010.

Hormis les morceaux composés par CEE CEE et son mari, des reprises, Robert Johnson, Willie Dixon, Hound Dog Taylor, B.B. King, Tina Turner, Luther Allison et Don Nix. Que du très Lourd.  « BLOOD RED BLUES » produit par le célèbre Jim Gaines (Luther Allison, Santana, Jimmy Barnes, Stevie Ray Vaughan entre autres) sort en 2012.

Il amplifie encore la renommée de CEE CEE, qui dans le disque, nous fait partager ses tranches de vie, parfois douloureuses, ses messages de guérison, de rédemption. Ses propos puissants touchent au plus profond de l’âme humaine. La lutte pour l’existence. CEE CEE chante pour ceux qui ont mal, les perdus, les désespérés, tout ceux que la vie a changé, blessé, meurtrit. Tous les affligés, les misérables. CEE CEE JAMES est l’une des grandes chanteuse de blues-rock.

Elle nous raconte ses histoires, ses expériences de la vie. Accompagnée à la guitare rythmique par son marie Rob, ses cicatrices ne se sont pas encore refermées, elles sont bien visibles, non pas cachées dans les tréfonds de son âme, mais à porté de main, prêtes à refaire surface, et à répandre l’acidité et le poison qu’elles contiennent. On les entend ses cicatrices, elles nous font mal pour elle, mais c’est « elles » qui ont fait de CEE CEE ce qu’elle est devenue, une chaman de l’esprit, une guérisseuse de l’âme.

En 2016 paraît le très réussi « STRIPPED DOWN & SURRENDERED ». Mais pour l’instant occupons nous de cet album live « SERIOUSLY RAW ».  Tout d’abord un « CROOSSROAD BLUES » pour bien commencer le show.

Tout de suite, la voix surprend par son côté Janis, la manière de poser les mots sur la musique, et bien sur sa façon de chanter. Incroyable, car c’est vraiment la voix de CEE CEE. La guitare de Rob, habille le morceau d’un voile de douceur,

l’ambiance est super, à la fois enlevée et cotonneuse. Selon les morceaux, on passe du blues, au rock, à la soul, au rock’n’roll, au rythm’n’blues à la manière d’Otis Redding. Le groupe propose un bel éventail d’ambiances différentes, on ne s’ennuie pas une seconde. Ça joue, et ça joue bien. Outre Rob, le groupe se compose de Chris Leighton à la batterie, Dan Mohler à la basse et Jason Childs à la lead guitare. Chacun des musiciens connait son instrument sur le bout des ongles, et le manie avec une belle dextérité.

« DONE LOVE WRONG » composé par CEE CEE, est un magnifique slow blues, les deux guitares sont parfaites dans leurs rôles, le chorus est limpide et coule comme du miel, la voix arrache les tripes, merveilleuse de douceur, rappeuse de puissance.

Vraiment un grand morceau. Pour notre plus grand plaisir, et je pense aussi pour le sien, CEE CEE nous interprète deux titres de Janis époque Pearl, « MERCEDES BENZ »

et « ME AND BOBBY Mc GEE » . Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça impressionne. Retour vers le passé, frissons et chair de poule garantis. Deux très beaux moments de l’album.

Autre belle surprise, la reprise du « NUTBUSH CITY LIMITS » de Tina Turner, dans une version brûlante et personnelle !

Décidemment, cet album live est vraiment une petite merveille, et mérite sa place dans toute discothèque qui se respecte, et chez tous les amateurs de blues et de grande voix féminine. Et quand elle chante, CEE CEE se déchire pour mieux nous faire partager ses rancoeurs, ses drames, ses plaisirs aussi.

Force et faiblesse se côtoient, émotions, joies, tristesse, CEE CEE s’arrache le coeur sur scène pour le donner à son public, avec qui s’installe une vraie connivence.

(Living In The House Of The Blues)

De telles chanteuses sont rares, aussi, ne passez pas à côté de CEE CEE JAMES, laissez la vous prendre par la main, et vous emmener dans son univers, croyez-moi, vous ne serrez pas déçus du voyage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.