JOHN MC TIERNAM : « PREDATOR » . 1987

Image (47)

Pour moi, un bon film est comme un bon disque, on peut le regarder souvent, surtout si celui-ci est réussi, et même si on connait la fin. N’avez-vous jamais relus un bouquin que vous aimiez. Ca m’arrive très souvent, étant fan de cinéma,

399px-Predator_Poster

du  genre fantastique de préférence, de revoir un film. Je ne vous dis pas le nombre de fois que j’ai pu voir Alien, et le second, Aliens , Orange Mécanique, La Nuit du Chasseur, les Indiana Jones, et des films moins bourrin comme par exemple Un Air de Famille, César et Rosalie, Vincent, François, Paul et les Autres, Le Goût des Autres.

2557171-predators_black_super_predator1

Je n’ai pas forcément besoin que ça pète dans tous les coins pour que cela me plaise, mais c’est vrai que j’aime le cinéma d’action US, style Marvel et tous les Super-Héros de mon enfance…

February 16th, 2010 @ 17:59:41

Et puis je suis fasciné par certains réalisateurs, Stanley Kubrick, John Ford, Paul Verhoeven, Claude Sautet, John Carpenter, John Woo, Steven Spielberg, et bien d’autres encore, sans oublier bien sur le grand JOHN MC TIERNAM. Dans le genre Pape du film d’action, il est vraiment très fort. Je crois bien avoir vu tous ses films, et les avoir tous aimés, à des degrés différents, bien entendu…

Predschwarz

« NOMADS » (1986), « PREDATOR » (1987), « PIEGE DE CRISTAL »  (1988),  « A LA POURSUITE D’OCTOBRE ROUGE » (1990), « MEDECINE MAN » (1992), « LAST ACTION HERO » (1993), « UNE JOURNEE EN ENFER » (1995), « LE 13° GUERRIER » (1999), « THOMAS CROWN » (1999), « ROLLER BALL » (2002), « BASIC » (2003).

2921588-Hot_Toys_Scar_Predator

Et comme aujourd’hui nous parlons de PREDATOR, revenons en 1987. Quand on ne connait rien du film, les premières images ont de quoi surprendre un peu, une partie de ciel, noir, et des étoiles qui brillent, et soudain parmi toutes ces étoiles une grossit et se rapproche de nous, c’est un vaisseau spatial non humain qui traverse l’écran et se divise en deux avant d’atteindre la Terre. Qu’est-ce-que cela veut dire ARNOLD SCHWARZENEGGER contre les envahisseurs?

1987_predator_015

« En 1987, un vaisseau spatial extraterrestre pénètre dans l’atmosphère terrestre et largue une nacelle sur l’Amérique Centrale. Quelque temps après, le major Alan « Dutch » Schaefer (Arnold Schwarzenegger) arrive au Guatemala avec son équipe d’élite

800px-PredatorHK94chopped-1

pour une opération visant à retrouver un ministre du cabinet présidentiel perdu avec son second à cause des forces de guérilla en Val Verde (région de fiction). Un vieux copain militaire, qui travaille maintenant pour la CIA, George Dillon (Carl Weathers),

600px-PredatorHK94chopped-14

transmet les étapes et rejoint l’équipe : Mac Eliot (Bill Duke), Blain Cooper (Jesse Ventura), Billy Sole (Sonny Landham), Jorge « Poncho » Ramirez (Richard Chaves), et Rick Hawkins (Shane Black).

800px-1987_predator_018

L’équipe est insérée dans la jungle par hélicoptère et commence les recherches .Ils ne tardent pas à trouver l’épave d’un hélicoptère abattu, et, plus loin, les restes de plusieurs corps dépecés identifiés

800px-PredatorWaltherPP-1

comme étant une unité armée des forces spéciales, dont la raison de la présence dans le pays est inconnue. Ils trouvent un campement rebelle fortement défendu qu’ils détruisent, en gardant une femme nommée Anna (Elpidia Carrillo) qu’ils retiennent prisonnière.

800px-PredatorBaseball-1

Dutch s’énerve quand Dillon avoue que la mission de sauvetage était un stratagème pour obtenir de son groupe qu’ils attaquent le camp pour trouver les disparus, sauvetage lui-même échoué de deux agents de la CIA. Comme l’équipe se fraye un chemin jusqu’au point d’extraction,

800px-PredatorHK94chopped-5

ils sont observés de près par une créature mystérieuse qui utilise l’imagerie thermique. Anna tente de s’échapper, mais quand Hawkins la rattrape, il est brusquement saisi et traîné avec une force énorme.

800px-PredatorBaseball-2

La créature presque invisible épargne la fille désarmée. Quelques instants après, alors que l’équipe est à la recherche du meurtrier d’Hawkins, Blain est tué à son tour par une charge d’énergie destructrice lâchée sur lui.

800px-PredatorHK94chopped-15

Mac voit physiquement le monstre et ouvre le feu sur lui, mais celui-ci disparaît dans la jungle. Anna expose à l’équipe ce qu’elle sait des agissements de la créature qui est une sorte de légende locale : « le diable qui se fait des trophées avec les hommes ».

800px-PredatorHK94chopped-10

L’équipe pose des pièges pour l’arrêter, mais il évite de se faire capturer en blessant gravement Poncho. Dans la traque qui s’ensuit, Mac et Dillon sont tués dans une chasse à deux, et Billy est tué alors qu’il tente de retarder la créature en combat singulier.

800px-PredatorCustomLauncher-11

Le Predator rattrape Dutch qui engage une fusillade au cours de laquelle Poncho se fait tuer. Conscient que la créature attaque seulement ceux qui sont armés, Dutch, blessé, envoie Anna sans arme au point d’extraction.

800px-PredatorMossberg500-5

Sautant d’une cascade, il échappe de justesse à la créature, la signature thermique de son corps étant masquée par la boue dans laquelle il a rampé en sortant de la rivière. Il voit la forme véritable du Predator lorsque son camouflage actif cesse à sa sortie de l’eau.

800px-PredatorSP1-13

Dutch prend la fuite, attend la nuit, improvise des armes diverses et des pièges, des appâts, et après s’être enduit de boue pour se camoufler, appelle le Predator en allumant un feu.

800px-PredatorHairDryerGun-4

En entendant son cri de guerre, le Predator arrive en usant de sa transparence. Lui-même invisible, Dutch parvient à endommager son mécanisme de camouflage en lui décochant une flèche explosive. Le Predator tire alors à plusieurs reprises au hasard dans les arbres sans parvenir à toucher Dutch. Sachant toute erreur fatale, Dutch évite la créature qui calcule sa position. Laissant tomber du sang

800px-PredatorHairDryerGun-1

fluorescent, la créature se réfugie dans une grotte, où elle tend un piège à Dutch et tente de le surprendre. Dutch fait sauter la grotte mais tombe dans l’eau en fuyant. Cette fois, la créature l’attend sur la rive. Après avoir immobilisé Dutch, elle jette son arme, puis son masque, pour un défi au corps-à-corps. Elle s’apprête finalement à le poignarder. Battu et à peine capable de se déplacer,

800px-PredatorCustomTorqueBow-1

Dutch lui tend un piège qu’elle évite mais parvient à laisser tomber le contrepoids de son piège, qui écrase la créature. Comme il demande au Predator mortellement blessé ce qu’il est, la créature imite sa question et active un mécanisme d’auto-destruction sur son dispositif de poignet tout en imitant le rire de Billy. Dutch échappe de justesse à l’explosion et est secouru par hélicoptère avec Anna. »

800px-PredatorCustomTorqueBow-2

Avec une pareille histoire, on pouvait se dire ça y est c’est « Commando » les gros bras, une espèces d’Expendables avant l’heure, contre un extra-terrestre, parce que le commando de SCHWARZY, n’est pas constitué de petits rigolos, sans

800px-PredatorM134handheld-2

cerveaux et nourrit de testostérone. L’affaire est rondement menée, et toute l’action se déroule le plus vraisemblablement possible, on est dedans et on y croit à fond, et ni les gros bras, ni les armes massives n’y peuvent rien. Notre commando a à faire à un chasseur, un prédateur, il n’est sur Terre que pour tuer et ramener des

800px-PredatorSP1-2

trophées.. Il y a plusieurs parties dans le film, le film d’action, où l’on cherche dans une jungle hostile, les hommes que le commando est venu chercher, avec des trouvailles acomplètement anormales, qui laissent à penser, que personne n’est vraiment au courant de tout, et que quelque chose d’autre se trame durant leur mission de sauvetage, cette partie finit d’ailleurs en apothéose avec l’attaque du

800px-PredatorFakeM203-2

camp rebelle, véritable feux d’artifices partant de tous côtés. Et la seconde partie, carrément science-fiction, un survival, le retour vers le site d’embarquement en hélicoptère pour le rapatriement des hommes. Mais là aussi, rien ne se passe comme prévu, c’est comme si l’Homme, dernier échelon de l’échelle alimentaire, avait trouvé un nouveau maître. Et SCHWARZY est obligé de retrouver ses

800px-PredatorM60E3-1

instincts bestiaux et primitifs pour vaincre cet adversaire de toute évidence plus fort que lui. Plus fort que tout autre être humain. Et c’est dans le fond de son cerveau reptilien qu’il trouvera le ressort suffisant, en redevenant la Bête que l’Homme fut à un moment sur Terre, pour faire jeu égal avec le Predator.

800px-PredatorCustomTorqueBow-1

« PREDATOR » est devenu un film culte, aux acteurs parfaits, chacun à fond dans son rôle, comme véritablement investit de sa mission, empêtrés dans une jungle hostile et quasiment vivante. Et ce n’est pas le remake qu’en on fait Nimrod Antal et Robert Rodriguez « PREDATORS » en 2010 qui peut nous faire oublier quoi que ce soit du chef d’œuvre que nous a offert JOHN MC TIERNAM en 1987.

predator_54120_24213

20th Century Fox, nous offre (façon de parler) un Blue-ray Disc, dont l’image a énormément gagné en qualité et en piqué, avec plus d’ 1h30 de Bonus. Par contre la Bande son française , n’est qu’en  5.1 DTS, sans être en HD, réservée à la VO.

Predator-de-John-McTiernan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.